Island Eterna

Bienvenue sur l'île d'Eterna ! Intégrer le lycée et l'université d'Eterna, ainsi que des civils et commerçants. Puis jouer une de nos nombreuses races. [NC-16 # H/Y/Y]
 
Soyez les bienvenus sur Island Eterna !
Pensez à voter toutes les 2h !
Débuts Mars.
Un tremblement de terre a secoué tout Eterna.
Les dégâts sont minimes à Asahi, mais des villes plus éloignées,
ont subit de lourds dégâts et ont été isolés.
Des équipes Humanitaires ont été envoyées pour aider à la
reconstruction et rétablir les liaisons avec la capitale et le Conseil.
Après quelques jours, tout est presque revenue dans l’ordre et
les travaux de reconstruction ont débuté.
Toutefois, 3 villes isolées aux seins des marais, n’ont toujours
pas envoyés de message.

L’équipe Humanitaire et la population sont
actuellement portés disparu !

Le retour d'une démone ~ [Terminé]

 :: Personnages :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Mar 28 Fév - 13:36
Messages : 124
Date d'inscription : 28/02/2017
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Abattre les ennemis
Humeur : Solitaire
Démon
Voir le profil de l'utilisateur http://deodras-rpg.forumactif.org/



1
Identité de Votre Personnage

Nom :
Ishikawa

Prénom :
Fubuki

Age :
Inconnu, mais plus de 5000 ans

Date de naissance :
31 décembre  

Groupe :
Civil

Métier :
Fugitive ? Non Mercenaire !

Race :
Démon de sang-pur

Arme 1 :
Aucun

Arme 2 :
Aucun

Alignement :
Neutre

1offensif & 2défensif ou inversement
Modification/Effacement des souvenirs :

Depuis que mon ancien pouvoir est devenu inutile, celui-ci laissa place à un autre un "peu" dans la même lignée. Quoi que, peut-être pas finalement. Je parle tout de même d'altérer, voire même d'occulter, les souvenirs d'une personne par ma volonté. Pour cela, j'ai une certaine forme de télépathie, en quelque sort. Je doit connaitre la personne et le souvenir à manipuler, que sa soit en l'ayant vécu avec elle ou qu'elle me l'ait raconté, pour savoir exactement quel souvenir je désire manipuler. Le contre-coût d'un tel pouvoir, est la perte d'un bout de ma propre mémoire, et en 5000 ans, y a de quoi faire. De plus, mon corps aussi en pâti, perte de force et de conscience pour généralement finir alité pendant quelques jours, selon l'utilisation, poussé ou non, que j'en ai faite.

La glace :

Logiquement, un démon est censé avoir le pouvoir du feu pas vrai ? Et bien, pas moi. J'ai beau être la première-née des démons, il en reste pas moins, que je suis une ratée.
Je peux manipuler la glace déjà existante et en faire ce que bon me semble ou du moins presque. Restons raisonnable, je ne peux pas tellement déformer la taille du morceau de glace que j'utiliserais. S'il se trouve dans un verre, je pourrai le réduire en morceaux et en faire des pics de glaces fines et très aiguisés, mais je ne peux rajouter de la glace, juste manipuler à ma guise. Ensuite, s'il s'agit d'un iceberg, ceci n'est qu'un exemple. Il m'épuisera en me donnant des maux de tête, de la fatigue, mais aussi des vomissements. Enfin cela dépendra de ce que j'en ferais. Je peux manipuler autant de fois que je veux, du moment que je fais attention à ce que je fais, car cela m'épuise selon l'utilisation du pouvoir et cela varie beaucoup plus qu'on ne peut le croire. De la fatigue, à l'inconscience ou même de simples douleurs.
Sinon je suis capable de créer la glace en faisant en sorte de solidifier les molécules se trouvant dans l'air. Cela refroidit et forme de la glace plus ou moins vite selon ma volonté. Cependant attention, même si je peux faire ce que bon me semble, il en reste pas moins que cela m'épuise rapidement comparé à de la glace déjà existante. Ma limite d'utilisation peut varier selon ce que je fais. Le maximum doit être de cinq heures, mais pas plus. Déjà que je me retrouve mal déjà bien avant d'atteindre la limite ou cela peut me rendre faible au point que je ne puisse pas tellement bouger le restant de la journée.

Les armes/Armures :

J'ai la possibilité de faire apparaître différente armes, mais aussi des armures qui peuvent me protéger selon certaines attaques, mais je ne peux les utiliser trop longtemps. Je dirais cinq minutes à chaque fois en temps d'utilisations et de même pour les armes ayant la même capacité que l'armure. Comme par exemple, les éléments. Cependant, les armes normales, ce sont des utilisations à volonté, mais je ne peux pas les faire apparaître en permanence. Il me faut un certain laps de temps pour en utiliser une autre. Soit de dix minutes d'attente environs. Comparé à mes deux autres pouvoirs, il doit être le seul à ne pas m'épuiser du tout.

Pouvoir 4 :

Seulement pour le conseil
2
Qui est-tu ?

CARACTÈRE - Notre vie change, la mienne y comprit et c'est pour cette raison que mon caractère n'est plus le même qu'au départ ! Plus nous avançons, plus nous changeons selon les situations qui ont lieu et c'est pour cette raison que vous seuls pouvez savoir ce qu'il en est de moi ou du moins presque étant donné que moi-même, je n'en sais rien pour ma petite personne en vrai. Les personnes qui me connaissaient, ils pourraient voir une différence à mon avis.

Je suis un être solitaire et peu abordable avec mon visage impassible. Les personnes n'osent guère m'approcher et c'est préférable ou sinon cela pourrait nuire à ses gens ainsi qu'à moi-même pour des raisons diverses. Je n'ai besoin de personne autour de moi et je n'ai pas besoin de mes sentiments, car je ne tiens pas à vivre les erreurs du passé lorsque je me trouvais être proche de certaines personnes mortes sous mes yeux ou tués de mes propres mains pour le bien des autres.

J'ai changé de manière radicale ou plutôt au fil du temps et il n'était pas facile de me déchiffrer auparavant, mais c'est devenu pire aujourd'hui ! Je ne laisse rien apparaître devant qui que ce soit, ce qui rend les choses difficiles pour les autres afin de savoir mes pensées ou mes réactions voir mes actions à venir. Il en est de même dans ma manière de parler qui n'est plus la même, car j'ai un ton distant voir glacial envers les personnes et c'est normal quand nous nous laissons très peu approché.

Je suis devenue un démon qui tue mes ennemis sans aucune pitié et peu importe qui cela peut bien être, si la personne ose faire du mal à mon entourage d'avant... Ils ont affaire à moi avant même que les autres ne puissent être au courant de quoi que ce soit, même si cela peut arriver tardivement à leurs oreilles.

J'ai beau être considéré comme une personne sans coeur, cela ne m'empêche pas d'agir à ma manière pour le bien des autres qui m'a toujours préoccupé plutôt que de la mienne ! C'est peut-être ma plus grande faiblesse pour m'atteindre et me faire réagir, je ne pourrais jamais faire disparaître ce sentiment protecteur qui se trouve ancré au plus profond de moi ! Il ressort peut-être d'une mauvaise manière, mais cela m'est complètement égal.

J'ai la possibilité de manipuler les personnes avec l'aide de mon pouvoir, mais je n'y prends pas vraiment de plaisir ! Je préfère utiliser mes propres moyens pour en venir à mes fins. Le corps d'une femme auprès d'un homme est très utile, mais cela dépend des personnes et sinon le fait de savoir parler un minimum avec les personnes aidant pas mal.

J'ai bien des choses à dire, mais cela fait déjà pas mal de chose à mon avis et il est temps de me découvrir par vos propres moyens !
PHYSIQUE -
Démone comme je suis, je mesure dans les un mètre soixante-sept, même s'il fut un temps ou je mesurais un mètre quarante-cinq et des poussières et qui faisait en sorte que mon créateur me trouvait incomplète. Mis à part ces détails, je pèse un poids normal qui est de cinquante-cinq kilogrammes et dire qu'avant je faisais dans les trente kilogrammes et que ce n'est plus le cas aujourd'hui. Vous imaginez vous ? J'étais super-légère auparavant, mais ce n'est plus vraiment le cas. J'ai un corps à la fois svelte, élancé et avec quelques formes qui sont apparus au fil du temps. Je n'avais certes pas beaucoup de poitrine, mais maintenant, j'en ai plutôt pas mal ! Je vis sous ma forme démoniaque, car je n'ai plus l'envie d'avoir une forme humaine pour cacher mes origines... Je suis bien mieux à montrer qui je suis depuis quelque temps et je me sens être moi-même de mon point de vue.

Ma peau est douce comme celle d'un nourrisson et elle est pâle. À croire que je ne vais jamais au soleil alors, que je m'y expose tout le temps. Vous n'allez peut-être pas me croire, mais je ne bronze jamais quand je prends des coups de soleil et je n'ai jamais été brûlé beaucoup. Le pire, c'est que je ne mets jamais de crèmes solaires même quand je vais à la plage, à la piscine extérieure lorsqu'il fait un magnifique beau temps. Cela donne l'impression, qu'on veut que je ne change jamais. À croire que j'ai été maudis dès ma naissance.

A part le corps, j'en oubliais à dire que j'avais les cheveux noirs et durant un temps, je pouvais avoir des reflets violets qui existent encore de temps en temps selon la lumière qui recouvre mes cheveux. Ils furent un temps, ou ils étaient longs et maintenant, ils sont plutôt mi-longs avec quelques bouclettes de temps en temps mêmes s'ils peuvent être plats ! J'avais les yeux violets, mais ils ont fini par virer dans les thons rouges pour représenter mon changement radical qui a eu lieu encore une fois peut-être.A part le corps, j'en oubliais à dire que j'avais les cheveux noirs et durant un temps, je pouvais avoir des reflets violets qui existent encore de temps en temps selon la lumière qui recouvre mes cheveux. Ce que je veux dire, c'est bien former. Mes lèvres sont rosées et bien pulpeuses. Sur ma tête, on constatera deux cornes arrondies avec un bout pointu. Il faut savoir que je possède des ailes noires.

Je dis vivre avec ma vraie apparence, mais ce n'est pas pour autant que mes ailes noires et mes cornes sont présentes ! Je les fais disparaître pour mieux me fondre dans la masse, je disais juste que je ne changeais pas de physique pour paraître plus humaine. Dans tous les cas, j'ai la possibilité de les faire sortir à tous moment pour montrer mon appartenance démoniaque.

Niveau tenu vestimentaire, je suis principalement dans différents kimonos et de différentes tailles ! Il m'arrive d'avoir des vêtements de tous les jours avec des jeans, des jupes et j'en passe ~  
HISTOIRE -
La naissance ~

Je ne suis pas née comme mes frères et soeurs démoniaque qui sont apparus bien après moi. Notre père qui domine les enfers, il m'avait donné directement une forme à la fois humaine et démoniaque. Je ressemblais à une petite fille possédant des ailes noires, mais aussi des cornes sur le dessus de la tête. De plus, il m'avait offert des pouvoirs, mais aussi doté d'une intelligence pour le moment ou je me réveillerais. Une fois qu'il avait donné de son essence vitale envers moi, j'avais ouvert les yeux quelques jours plus tard. Il avait fallu du temps pour que ce soit complet et que je puisse m'éveiller. Lorsque je me suis réveillais, il se trouvait à mon chevet et m'ordonne :

- Lève-toi et marche.

Je lui obéissais et je me levais du lit sur lequel je me trouvais au part avant. Je me tenais sur mes jambes et je marchais comme si de rien était. Il semblait fier de lui. Est-ce qu'il me faisait passer des tests ? Sûrement, afin de savoir si je lui convenais ou non en étant la première-née.

- Arrête-toi.

Je m'arrêtais, c'était instinctif, car il était mon père et je ne pouvais pas lui désobéir. Je me demandais ce qu'il souhaitait que je fasse à partir de maintenant. Il reprenait la parole en me donnant de nouveau un ordre.

- Utilise tes pouvoirs.

Je lui obéissais, car mon corps réagissait tout seul. Je tendais mon bras droit devant moi et j'avais la main ouverte. Je me concentrais pour glacer les molécules se trouvant dans l'air et cela faisait apparaître de la glace. Mon père semblait mécontent de ce qui venait de se produire.

- Continue à utiliser tes pouvoirs.

Je pouvais sentir en moi, qu'il y avait d'autre chose que je pouvais faire. Une arme venait d'apparaître dans ma main et il s'agissait d'un katana. Cette fois-ci, il ne semblait pas mécontent, mais déçus. Je tentais de savoir s'il y avait un autre pouvoir en moi, mais ce n'était point le cas. Du coup, je faisais disparaître mon arme et la glace fondait à cause de l'air chaud qui se trouvait dans l'entre des enfers.

- Je suis déçue, très déçus. Les pouvoirs ne conviennent pas du tout à la race que je crée. Il t'aurait fallu du feu et des pouvoirs meurtriers. Sauf que tu as de la glace et le pouvoir de faire apparaître des armes. Ce qui est loin d'être au niveau d'un démon auquel je pensais. On dirait bien que je t'ai raté et si cela commence de cette façon, alors ton caractère ne conviendra pas du tout. Je me demande ce que je vais bien pouvoir faire de toi. Je dois y réfléchir à partir d'aujourd'hui.

J'ouvrais en grand les yeux. J'étais en train de m'animer pour de bon et de ne plus ressembler à une poupée vide de sens. Je réagissais à ces paroles blessantes et je ne disais rien du tout. Je serrais seulement mes mains pour faire en sorte qu'ils deviennent comme des poings. Celui-ci se mettait dos à moi après avoir vu ma réaction et il sortait de la grande pièce noire avec de légère flemme m'entourant. Je savais que je n'allais pas faire long feu dans cet endroit et il me fallait trouver un moyen pour sortir au plus vite. Père comptait me tuer dès le départ, bien qu'il semblait dire qu'il allait y réfléchir. Je ne lui convenais pas du tout, de par mes pouvoirs, de par mon caractère qu'il semblait déjà connaître d'avance et je suis persuadé que mon apparence devait l'en dégoûter.

Les jours passaient et je ne l'avais toujours pas revu. Au final, j'avais décidé de rester pour voir comment les choses allaient tourner. Je me baladais souvent dans les enfers et je me nourrissais du mieux que je le pouvais. C'est comme ça que je l'ai rencontré de nouveau. C'était inattendu, mais il me faisait face et moi de même.

- Les jours sont passés et tu n'es pas comme je le désire vraiment. Je te conseillerais de fuir pendant que tu le peux, car j'hésite à te tuer ou non de mes propres mains. Si je ne le peux pas, je laisserais le prochain né le faire à ma place. Va-t-en pendant qu'il en est encore temps pour ta vie.

J'étais triste, mais je me pressais d'aller dans ma chambre et je prenais le plus d'affaires que possible. Je me dirigeais vers la sortie, sans même regarder derrière moi, car je ne comptais pas revenir en arrière et encore moins me mêler de ces affaires. Je sortais alors, des enfers.

Le commencement d'une nouvelle vie

Découvrant enfin le monde extérieur, une nouvelle vie commençait pour moi. J'étais encore un nouveau-né, mais cela faisait du bien de sentir l'air frais sur le visage et les cheveux qui flottaient du côté gauche de mon corps. Le vent n'était pas fort et pas froid du tout, je me demandais en quelle saison nous étions, mais j'hésitais entre le printemps et l'été. Le soleil me brûlait les yeux en quelque sorte. Vivre dans l'obscurité depuis que je suis éveillé dans les enfers, ce n'était pas la meilleure solution. Il m'avait fallu du temps pour que ma vue puisse s'habituer au jour.

Une fois habitué à voir convenablement. Je regardais autour de moi et il n'y avait rien du tout. Le lieu était vide et sans aucune âme dans les environs. Il me fallait marcher et prendre une autre apparence que celle actuel, car je ne souhaitais pas alerter les humains. Je devais devenir comme eux, si je souhaitais survivre aussi longtemps que possible. Je savais très bien qu'il enverrait le prochain né à ma poursuite et cela pouvait prendre des années ou des millions d'années pour qu'un combat puisse réellement avoir lieu. J'étais loin d'être dupe et je réfléchissais convenablement. Ce n'est pas pour rien qu'il m'avait créé directement sans que je grandisse. Il souhaitait faire de moi une personne qui tuerait les humains et qui serait une folle furieuse. Ce qui était loin d'être le cas, étant donné que j'avais des sentiments et que je n'agissais pas comme une arme.

Lorsque je me concentrais, je prenais une forme plus humaine. Je n'avais plus mes ailes, mes cornes et j'avais grandi. J'avais une apparence plus féminine malgré le fait qu'en regardant mes cheveux, je pouvais constater que j'étais toujours avec le physique démoniaque. Cependant, je me disais que je serais moins reconnaissable, car je devais paraître plus féminine et moins enfantin. Je semblais avoir le physique d'une femme adulte. J'avais réussi et je pouvais me mettre en chemin. En tout cas, je comptais vivre comme bon me semblerait et me cacher le plus que possible, peut-être qu'un jour, je n'aurais plus à me cacher et je l'espère bien, en attendant, je me mettais à marcher pour de bon, vers des lieux qui me seraient inconnus pour un long moment. Sauf que je comptais bien découvrir la terre dans toute son intégralité.

Un sauvetage

Cela faisait maintenant vingt-trois ans que j'avais quitté les enfers et je ne le regrettais pas du tout. J'aimais la vie que je menais, de plus je découvrais toujours et encore de nouveaux lieux, de nouveaux paysages et de nouvelles cultures. Je trouvais ça très intéressant et je savais très bien à quel point je ne pourrais jamais m'en lasser. Non, j'aimais trop ma vie d'humaine et je n'avais jamais repris ma forme démoniaque ou bien utilisée mes pouvoirs. J'avais une part d'humanité qui existait depuis ma naissance et elle se faisait de plus en plus grande. Je faisais de magnifiques rencontres et je parlais différentes langues. Je me souciais du bien-être des humains alors, qu'il y avait des personnes qui se combattaient les un des autres. Sauf que nous avions tous une part d'humanité en nous et les être vivant apprenait de leurs erreurs en général. Sauf que la vie est faite ainsi et c'était tout aussi bien. Sinon, on s'ennuierait en quelque sorte.

Quelque temps après avoir changé de lieu, je me retrouvais dans un nouveau village. Il semblait calme en apparence, mais c'était loin d'être le cas. Les villageois s'en prenaient à un jeune démon. Celui-ci était attaché sur un poteau et personne n'osait le regarder, lui donner à manger, et même lui donner à boire. Je trouvais cela intolérable, ils étaient en train de le laisser mourir. Certes, je n'en étais pas étonné, car nous étions des intrus et vu comme des ennemis qui souhaitaient leur faire du mal, ce qui n'était pas faux dans un sens, mais nous n'étions pas tous pareils et ça, j'en étais largement persuadé même si je n'avais pas vécu en enfer. En voyant comment il était maltraité, je me décidais de le sauver en pleine nuit. En général, il n'y avait personne et c'était calme. Peut-être un peu trop à mon goût, mais plus les jours passaient et plus il me fallait agir pour lui venir en aide. Je me décidais de m'approcher de lui. J'étais toujours sous ma forme humaine et les démons ne savaient guère à quoi je ressemblais. Je n'avais rien à craindre, du moins, c'est ce que je me disais en ce moment, surtout qu'il semblait très inoffensif. Une fois à sa hauteur, je le détachais avec des outils humains et je le portais sur mon dos. Il était vraiment mal en point et dans un état pitoyable. Il se trouvait entre la vie et la mort et il me fallait l'emmener dans un endroit sûr pour celui-ci.

Les gens n'avaient rien remarqué et je les esquivais très facilement. Lorsque je sentais un danger, je m'arrêtais avant qu'on ne puisse me voir en sa compagnie. C'était dangereux pour moi, mais surtout pour l'enfant, je devais agir avec prudence pour sortir du village sans me faire remarquer. Il est clair qu'on allait surement pas tarder à annoncer sa disparition, car certains traînaient à l'extérieur malgré le fait que ce soit très calme dans les environs. J'avais enfin une occasion de passer derrière l'homme non loin de moi et je courrais jusqu'à la sortie du village, car je ne sentais aucune présence dans la direction que je prenais. Une fois à l'extérieur, je ne m'arrêtais pas du tout et je l'emmenais très loin des lieux. À vrai dire, je me dirigeais vers la forêt et une cabane s'y trouvait. À vrai dire, je me dirigeais vers la forêt et une cabane s'y trouvait. Une fois arrivé, j'entrais à l'intérieur et je le déposais sur mon lit.

Quelques heures plus tard, l'enfant se réveillait et il se demandait ou est-ce qu'il pouvait bien se trouver. Je lui racontais que je l'avais sauvé et que je m'occuperais de lui pour un certain temps. Ces blessures avaient beau être minimes, il fallait que je soigne ces plaies et qu'il reprenne des forces. J'avais préparé le repas en attendant son réveil et j'en profitais pour lui servir, car c'était chaud et il devait en profiter. Le petit démon semblait méfiant, car il me pensait humaine, mais je lui souriais doucement en l'incitant à manger, du coup, il ne se laissait pas prier plus et il se régalait à merveille. D'ailleurs, il avait une faim de loup et il buvait énormément. Normal après avoir été abstenus de nourriture et de breuvage pendant plusieurs jours, cela ne devait pas être facile.

Un voyage

L'adolescent n'avait aucune confiance en moi et je pouvais le comprendre. Sous forme humaine, il était difficile pour moi de l'approcher convenablement et j'avais pris la peine de me montrer sous mon vrai jour. Au départ, il avait peur de moi et de ce que je pourrais faire de lui, mais au fil du temps, il avait appris à me connaître. Il pouvait constater que j'étais loin d'être une ennemie et que je lui ferais aucun mal. Il me révélait son prénom et son nom. Celui-ci s'appelait Dimitri Clayton.

Lorsque j'avais appris que le second né était à ma poursuite, je m'étais décidé à bouger en permanence et de ne jamais lui laisser le temps de m'atteindre. Pour cela, le gamin me suivait sans dire quoi que ce soit, surtout parce qu'il y avait des chances qu'on le cherche aussi et qu'on ne décide de le tué. Nous étions des personnes défaillantes et qui ne souhaitaient de mal à personne ou du moins presque. Ils nous arrivaient de faire du mal pour nous protéger, mais cela restait rare.

Au fil des années, j'avais appris beaucoup de choses à Dimitri, il était devenu comme un apprenti pour moi, mais je dirais qu'il était surtout un fils en ce qui me concerne. De plus, que ce soit en magie, en combat ou même dans ce qui se passe à travers le monde, je lui transmettais tout mon savoir, car je savais très bien qu'un jour, il transmettrait à d'autres personnes ce qu'il savait. En tout cas, il savait faire disparaître les cornes qui se trouvaient sur sa tête et il avait donc une apparence humaine. Tout comme moi, il n'avait pas besoin de changer quoi que ce soit, bien que moi, je grandissais en prenant des formes. Quant à lui, rien de tel ne lui arrivait. Il était loin d'avoir fini sa croissance et surtout qu'il était sexy comme garçon, mais je n'avais aucune vue sur lui. Je le considérais comme un membre de ma famille et donc, je ne pouvais pas me permettre de penser autrement qu'un enfant que j'élevais.

Dim' était grand de nature et il avait les cheveux blonds. Ils étaient courts et souvent en batailles, de plus il avait les yeux dorés. Bel homme, quoi de mieux pour plaire aux femmes, bien que niveau caractère, ça laissait à désiré par moment. Lui qui était une personne craintive, ce n'était plus le cas et je le préférais largement à avant. Il était devenu un homme qui va de l'avant et qui ne se laissait plus vraiment atteindre par ces peurs. Je me souvenais qu'à notre rencontre, il n'avait pas osé me faire confiance d'aussi tôt et c'était une des rares choses qui lui restait réellement. Il aimait faire la cours aux femmes, mais je ne l'avais jamais vu en couple. À croire qu'il s'en empêchait le temps qu'on pouvait être ensemble et dans notre fuite.

Notre voyage à travers le monde pour éviter de tomber sur les démons et sur le second né, ce n'était pas de tout repos, mais nous étions capables de prévoir leur avancement grâce aux pouvoirs de Dimitri. Il pouvait voir en quelques sortes les déplacements des personnes que l'on connaissait ou que l'on sentait du moment que là, il s'agissait de la même race. Bien entendu, son pouvoir était peut-être puissant, mais il ne pouvait pas l'utiliser très longtemps.

Une séparation

Le temps passait trop vite en compagnie de mon fils, cela faisait déjà deux mille neuf cent soixante et onze ans que nous étions réellement en voyage pour de bon. Après tout, les six premières années de notre rencontre, c'était plus de l'apprentissage et on ne bougeait pas tellement. Le pire, on savait très bien qu'on était poursuivis à ce moment-là, mais bon, du moment qu'on ne bougeait pas trop et qu'on se faisait passer pour des humains, malgré le fait que lui a du vivre longtemps en retrait, ce n'était rien comparé à ce qu'on avait vécu depuis. On en avait vu de toutes les couleurs et surtout qu'on avait dû combattre quelques fois des humains qui nous avaient remarqués les nuits sous notre forme démoniaque. Cela n'avait pas toujours été facile, mais on avait réussi à les mettre à terre sans avoir à les tuer.

Au final, il était temps pour Dimitri et moi de se quitter. Il fallait que je cesse de fuir une bonne fois pour toute et je devais vaincre Yukishiro. En vrai, je savais que je n'allais pas me donner à fond et que je me laisserais mourir. Il était mieux placer que moi pour être le démon que père rêvait depuis toujours et surtout parce que j'en avais marre de le fuir. Cependant, je ne souhaitais pas impliquer dans ce combat la personne que je considérais comme mon fils. Il n'avait rien à voir dans tout ça et je souhaitais qu'il vive le plus que possible. S'il avait appris ce que je faisais, je crois qu'il m'en aurait empêché réellement. Voilà pourquoi je ne lui avais rien dit.

On se faisait face et on ne savait pas quoi dire. À vrai dire, on n'avait pas envie de se séparer, mais il le fallait absolument. Pour son bien et pour le mien. Je me demandais quelle tête qu'il ferait lorsqu'il apprendrait mon décès. Est-ce qu'il irait droit aux enfers pour mourir ou bien, il continuerait à vivre ? J'en avais aucune idée. Dimitri avait pris la parole.

- On doit vraiment se séparer Fubuki ?

Cette question m'avait fait mal au coeur, mais en regardant autre part, il avait rapidement compris que c'était important.

- Dimitri, il faut vraiment qu'on se sépare.

Je ne devais pas lui dire que je comptais mourir de mon propre gré et de ne pas me donner à fond durant cette bataille. Il y avait des chances pour qu'elle dure longtemps, car Yukishiro et moi, on avait certainement la même puissance ou du moins presque. Il était inquiet.

- Fais attention à toi. J'aimerais vraiment venir avec toi.

Je le savais déjà, mais je lui faisais face avec une expression très sérieuse. Surtout que je me trouvais sous mon apparence démoniaque.

- Je dois lui faire face, sinon on ne s'en sortira jamais dans la vie en ce qui nous concerne Yukishiro et moi. Un de nous deux doit mourir pour de bon et je ne veux pas que tu te retrouves mêler à notre bataille. Elle peut durer un long moment, car nous avons environ la même puissance. Du moins, c'est ce que je pense. Puis de toute façon, je veux que tu transmettes mon savoir à d'autres personnes, si je venais à mourir.

Je savais qu'il ne comprendrait pas mon sous-entendu, mais au moins, j'étais sûr de lui en avoir touché un mot. Je savais que je pouvais le laisser dans ce lieu et prendre la route vers un endroit ou je serais sûr que personne ne se trouverait mêler à mes affaires. J'étais partie après mes paroles et sans laisser le temps à Dimitri de me répondre. Je ne voulais pas que nos adieux s'éternisent ou sinon je n'aurais jamais eu le courage de partir. C'était dur, mais au moins j'allais à la rencontre de ce fameux second né et s'étais croisé au bout d'un moment dans un lieu ou personne se retrouverait blesser par notre faute.

Vie paisible

Je vivais au côté d'un être démoniaque possédant des oreilles et neuf queues de couleurs blanches. C'était la première fois que je voyais une telle race parmi les démons et j'avais appris, qu'il s'agissait du seul et unique démon renard créé peu de temps après le second né. Cet homme était le troisième né et comme moi, il avait été rejeter par notre créateur. Il s'appelait Yoite Yukimura, il m'avait sauvé après m'avoir trouvé en piteux état et surtout pendant que je me régénérais. Il m'avait expliqué que mon corps s'était recomposé au fil des décennies et que j'étais toujours éveillé, juste que je ne m'en rendais pas compte, car je me trouvais dans un état secondaire. C'est pour cela que je ne m'en souvenais pas vraiment de tout ce qui a pu m'arriver pendant de laps de temps.

Il était capable de se transformer en humain et grâce à ça, il avait appris aux côtés des humains à soigner normalement les personnes malades et blesser. De plus, son pouvoir était lié au fait qu'il ne pouvait pas vraiment laisser des personnes dans une situation de danger, mais aussi à les voir dans un sale état. Ce qui signifiait que ces pouvoirs étaient défensifs et support. Il n'avait rien qui pouvait lui permettre d'attaquer les ennemis qui pourraient s'en prendre à lui. Sauf que jusqu'à maintenant, il avait survécu et c'était une bonne chose. Cependant, il m'avait avoué avoir tenté de me tuer pendant ma régénération et prouver qu'il pouvait être parmi les démons. Chose tout à fait normal, lorsqu'on perdait un peu les esprits, mais son caractère de toujours avait repris le dessus et il n'avait pas réussi à m'abandonner. Non au contraire, il avait pris soin de moi jusqu'à ce que je me réveille et soit totalement guérie.

Il était un homme à la fois mystérieux, mais honnête. Il avait dû prendre son courage à deux mains, pour me dire ce qu'il avait tenté de me faire et je l'en avais remercié. Me voir le pardonner, ça l'avait beaucoup surpris et en plus de ça, il avait décidé de se rapprocher de moi et non de s'éloigner. On avait décidé d'apprendre à se connaître et de se faire confiance le plus que possible. En tout cas, malgré les jours paisibles à ces côtés, je n'avais jamais oublié mon fils Dimitri, j'aurais aimé le prévenir, sur le fait que j'étais encore vivante et que je souhaitais le revoir, mais je ne pouvais pas lui dire. Je ne souhaitais pas mettre en danger Yukimura, mais aussi Dimitri et surtout prévenir les démons que j'étais encore vivante. Pour cela, il fallait que je reste cacher et que je ne bouge pas de la maison. Yu' me protégeait et il faisait pratiquement tout à ma place en ce qui concernait l 'extérieur, bien que la maison, c'est moi qui en prenais le plus grand soin possible. Il est vrai que je n'aimais pas rester sans rien faire, mais je ne pouvais pas y faire grand chose et c'est pour cela que je faisais la cuisine, le ménage et beaucoup d'autre chose du moment que je ne sortais pas trop loin de l'habitation. Lui et moi, nous étions devenus intimes au fil du temps et l'on pouvait voir qu'il se passait quelque chose entre nous, mais jamais personnes n'avaient réussi à mettre leurs avis à ce propos et savoir réellement ce qu'il en était de nous deux.

Nouvelles, départ & sauvetage

Cents après mon réveil et donc, trois cents ans après m'être fait passer pour morte, je pouvais entendre dire de la part de Yukimura que les démons étaient à la recherche du second né. Celui-ci aurait fait quelque chose de mal et que père l'aurait appris. Par la suite, deux ans sont passés et ils l'ont retrouver pour l'emmener à notre créateur. Il allait se faire exécuter devant tous les démons, mais pas toute suite. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser à lui alors, qu'il m'avait tellement fait souffrir. Je pouvais discuter librement avec Yukimura et très vite, il s'était rendu compte à quel point, je ne pouvais pas abandonner cette personne. Ce fut la fin de notre aventure ensemble, car il ne souhaitait pas me suivre pour le sauvetage et encore moins avoir affaire à d'autres démons que moi pour le moment. Il ne désirait qu'une vie paisible et bien qu'on s'aimait en quelque sorte, il avait décidé de me laisser partir et de me laisser suivre ce que me dictait mon cœur. Je l'en avais remercié avant de partir pour les enfers.

Cela devait faire bien longtemps que je ne m'y étais pas rendue. Depuis mon départ, je ne m'en étais jamais approché des lieux et pour la première fois, je comptais m'y rendre de nouveau. Ce que j'allais faire été de la pure folie, mais c'est comme ça que je me sens vivante. Le danger ne me faisait pas peur et heureusement pour moi que Dimitri ne savait rien de tout ça, comparé à Yukimura. Une fois arrivé, je faisais ce que j'avais à faire.

Par la suite après, avoir annoncé nos fiançailles dans le monde des démons, nous avions eu pour obligation de les diriger et c'était devenu mon rôle à moi surtout. Parce que voyez-vous, Yukishiro faisait sa vie comme bon lui semblait et moi de même. Tous les démons étaient libres de faire comme bon leur semblaient, car personnellement, je n'avais pas grand chose à leur dire ou à leur ordonner du moment qu'ils faisaient attention à ce qu'ils faisaient.

Rencontre

Dans tous les cas, le temps passait trop vite pour ma part et sept cent ans étaient déjà passés depuis ce moment-là. Nous étions en l'an mille et je ne faisais pas grand chose. Je n'avais plus à me cacher de qui que ce soit et c'était devenu d'un ennui mortel ma vie, bien que je devais faire attention aux humains comme toujours et vivre comme eux, si je ne souhaitais pas mourir de leurs mains. Cependant, c'était devenu une habitude, d'agir et de penser comme eux, ou du moins presque. Ma foi, je me demandais comment les garçons allaient et les personnes auxquels, je pensais, il s'agissait de Dimitri, Yukimura et surtout de notre idiot de Yukishiro. Celui-ci ne devait pas agir comme un fiancé alors, que nous nous étions un minimum rapproché malgré tout ce qui nous était arrivé au par avant.

Alors, qu'un beau jour, je marchais le long de la mer, je pouvais voir une sirène qui prenait sa forme humaine. Je m'étais décidé à m'en approcher et lorsque je m'étais mise à lui parler, elle semblait un peu surprise qu'une personne est pu la voir se transformer, mais très rapidement, je la mettais en confiance pour dire que j'étais un démon et que je ne lui ferais rien du tout. Nous avions discuté la journée et très vite, nous nous étions entendus ensemble. De plus, nous avions décidé de nous revoir aussi souvent que possible.

Décision

Huit cents ans sont passés et je me rendais compte que les humains et les monstres s'entre-tuaient bien plus que je pouvais me l'imaginer. Je n'aimais pas ça du tout et je désirais faire quelque chose pour les arrêter, sauf que seule, j'en étais incapable. J'avais beau être une première-née, je ne pouvais pas me permettre d'agir inconsciemment. Puis de toute façon, je savais que je ne pourrais rien y faire dans tout ça et je me décidais d'aller sur une île peu peuplée, mais que les monstres utilisaient avant que les humains ne soient arrivés. Depuis lors, nous avons dû nous cacher petit à petit et c'est à ce moment-là, qu'une idée m'était venue en tête. Je me disais qu'ouvrir un établissement pour les jeunes monstres incapable de contrôler leur pouvoir face aux humains et qui sont en difficulté, cela pourrait être sympa. Je me décidais d'aller à la rencontre de Lamire qui devait venir me voir et je lui en avais parlé. Celle-ci semblait d'accord avec mon idée et c'est comme ça que nous avions décidé de créer une académie cachée de la vue des humains sur l'île.

Ouverture

L'académie était enfin terminée. Quelques années étaient passées depuis sa création et son ouverture venait d'avoir lieu. Les personnes qui étaient dans le même esprit que Lamire et moi affluaient pour faire partie du personnel et c'était une très bonne chose. Cela montrait que l'établissement avait de l'avenir, surtout que les élèves affluaient et se sentaient protéger parmi nous. Tout se passait très bien et c'était aussi à cette époque que je me suis découvert mon dernier pouvoir. Un jour alors, que je m'étais assise devant une machine et mis un casque sur la tête relié par des files, je m'étais senti partir et voir une sphère qui montrait la terre, mais aussi les lieux de naissance de chaque race. Du coup, cela m'avait surpris, mais cela pourrait m'aider dans les recherches des mineurs.

Actuellement de l'ancien monde

Le temps passait vite et j'étais entouré de mon fiancé. Celui-ci était revenu sur l'île d'Esperia, mais je n'étais pas seule. Lamire semblait être resté pour de bon pour m'aider, mais aussi pour prendre soin de sa fille adoptive depuis quelques années. Surtout qu'il y avait mon fils Dimitri revenu et qu'elle semblait connaître, Sauf que je n'en savais rien du tout. Je me demandais beaucoup de choses à leur propos et il me faudrait un jour lui demander. Sinon, Yukimura semblait avoir répondu à mon appel, en disant que l'avoir dans les environs pourrait être utile. Surtout à cause de ces soins incroyable.

Actuellement dans ce monde

Dans tous les cas, Yukishiro et moi somment dans une relation étrange. Nous nous aimons, nous nous blessons, mais nous avons du mal à nous séparer vraiment et je pense que c'est dur, mais du jour au lendemain, nous nous sommes retrouvés séparés, car le monde était en train de se détruire à cause des créateurs et nous avons étés transporter dans un autre monde ou il a fallu que je m'adapte et que j'apprenne à vivre sans mes facultés de régénération ou d'immortelle comme je ne l'étais plus du tout. Je me trouvais sur une île appelée Eterna et qui n'avait qu'une seule grande ville. J'ai alors, rencontré une personne appelée Mélodie Flowright et qui m'a proposé de devenir professeur de combat et de défense dans son école et pas seulement la sienne. Je n'ai pas su refuser en sachant qu'elle m'avait tout expliqué de ce monde nouveau et en disant que c'était Mokona qui nous avait sauvé. Depuis ce jour, je travaille et je vis seule du mieux que je peux. En sachant que j'ai eu beaucoup de mal à m'adapter à cette nouvelle vie et Yukishiro me manque et je le cherchais ardemment quand je ne bossais pas.

Au fil du temps, je retrouvais dans un premier temps mon pseudo-fils et qui vivait avec moi tout en allant à l'école ! Nous avions une relation houleuse, mais je n'y prêtais guère attention comme c'était pour son bien. J'avais retrouvé Yukishiro, mais notre relation était devenu néfaste pour diverse raison... Il était manipulé par une malédiction venant d'une femme, mais je ne pouvais pas y faire grand chose et j'avais d'autres problèmes à gérer. Lamire faisant son apparition dans un lieu sacré et qui m'avait poussé à la retrouver même si ce n'était pas prévu au départ ! Nous étions plusieurs, mais je ne m'entendais clairement pas avec une des personnes et comme nous n'avions plus d'endroits ou vivre à ce moment-là, nous vivions chez les Flowright.

Par la suite, une bataille avait lieu et je n'étais pas auprès de mon amie Mélodie... Cette dernière s'étant sacrifié pour notre bien, mais que nous n'avions plus jamais revu. Un jour, le conseil venait à me demander pour partir à sa recherche comme j'étais la plus apte pour le coup et que je n'étais plus lié à quoi que ce soit ! J'avais accepté, car il s'agissait d'une demande particulière venant d'Elona et surtout de Black qui gérait les mercenaires. Je ne faisais pas partie du groupe, mais on pouvait me considérer comme eux et depuis j'avais disparu de la circulation pour mener mes recherches et informer à travers un bracelet Lamire qui pouvait communiquer avec les autres.

J'avais retrouvé les traces de Mélodie, mais je n'avais pas pu revenir en sa compagnie à Asahi... Elle souhaitait que son fils soit élever par son mari et par sa famille, mais juste après ses paroles sa vie s'était éteinte. Je n'avais pas eu le temps de lui promettre, mais elle devait connaître ma réponse. J'avais pleuré durant plusieurs jours, elle était la première personne à m'avoir aidé dans ce bas monde qui m'était inconnu au départ et que je connaissais plutôt bien maintenant.

J'étais rentré avec l'enfant dans mes bras, je l'avais couvert avec des couvertures et j'avais dû faire face à son père pour lui transmettre les dernières volontés de sa femme pour que celui-ci s'en occupe. Il s'agissait de son fils et j'avais annoncé la mort de mon amie avec beaucoup de tristesse, mais ne pouvant dire certaines choses... J'avais du disparaître à nouveau, surtout que j'avais du tué Yukishiro qui ne pouvait plus revenir à le normal. La malédiction étant trop forte, je n'avais pas eu le choix et vivre avec deux morts sur la conscience en peu de temps faisaient en sorte que j'avais du mal à faire face à mes problèmes. J'avais pris la décision de ne plus jamais revenir, mais je me trouvais toujours dans les environs. Les personnes cherchaient Mélodie, mais ils ne pourraient jamais la trouver ... Moi-même j'avais eu beaucoup de mal pour l'atteindre et j'en avais été gravement blessé avant d'avoir eu la confiance de certaines personnes. Honnêtement, me souvenir me faisait souffrir et vivre seule toute en étant recherché pour des crimes ce n'étaient surement pas un problème pour moi. Je pouvais vivre avec cette idée, ma force ne m'avait jamais abandonné même si la tristesse était présente.
3
Hors RP


Pseudo : J'ai deux pseudos qui sont Eikyuu et Fuyuuka
Age : J'ai 22 ans depuis un petit moment maintenant !
Comment avez-vous connu le forum ?  Je suis une des fondatrices du forum qui est partie à la retraite depuis longtemps !
Un petit commentaire ? Mon personnage me manquait, je suis revenu par folie ? Non, c'est mûrement réfléchit xD.
Le code de règlement

Que faire de votre personnage, si vous nous quitter QwQ ? Je n'espère pas partir de nouveau, mais vous savez très bien que celui-ci ne sera pas en pnj malgré son appartenance dans l'histoire ou dans la vie du forum ! Si je venais à partir de nouveau, je la ferais mourir plutôt que disparaître à mon avis !

Avatar : J'utilise Shameimaru Aya de Touhou !
Icone :
(pour fiche de relation et pourquoi pas Pa)Pas de taille imposer, mais il faut que ce soit un carré
(c) Reira de Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mar 28 Fév - 17:09
Messages : 275
Date d'inscription : 20/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://island-eterna.forumrpg.org
La Sublime Elona


Je suis là pour ta fiche




Rebienvenue sur le forum~
J'ai le plaisir de te valider~

Pense à faire recenser ton avatarici
Tes pouvoirs
Ainsi que ton métier par là

Et pour finir demande ton petit chez toi ici Enfin , un endroit ou ton personnage se pose ~

Tu peux t'amuser à faire ta fiche de relation/suivie de rp ici
Et pour te trouver plein d'amis voici les demande de rp~ là~


Codage (c) Miss Yellow pour Libre Graph'


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Eterna :: Personnages :: Présentations :: Fiches validées-