Island Eterna

Bienvenue sur l'île d'Eterna ! Intégrer le lycée et l'université d'Eterna, ainsi que des civils et commerçants. Puis jouer une de nos nombreuses races. [NC-16 # H/Y/Y]
 
Soyez les bienvenus sur Island Eterna !
Pensez à voter toutes les 2h !
Débuts Mars.
Un tremblement de terre a secoué tout Eterna.
Les dégâts sont minimes à Asahi, mais des villes plus éloignées,
ont subit de lourds dégâts et ont été isolés.
Des équipes Humanitaires ont été envoyées pour aider à la
reconstruction et rétablir les liaisons avec la capitale et le Conseil.
Après quelques jours, tout est presque revenue dans l’ordre et
les travaux de reconstruction ont débuté.
Toutefois, 3 villes isolées aux seins des marais, n’ont toujours
pas envoyés de message.

L’équipe Humanitaire et la population sont
actuellement portés disparu !

Le temps de l'errance prend fin ! Ryuh "Black" Dragoon pose enfin ses valises. [ /!\ au -16 ans ]

 :: Personnages :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Mer 1 Mar - 8:14
Messages : 147
Date d'inscription : 26/11/2015
Localisation : Dors surement dans un parc ou chez Elona
Emploi/loisirs : Mercenaire Freelance (Civil) et occasionnellement Artiste de rue (faut bien manger)
Humeur : Lunatique, affamé et parle souvent seul (enfin avec Truth mais pour le monde extérieure il parle seul)
Esprit
Voir le profil de l'utilisateur
1
Identité de Votre Personnage

Nom :
Dragoon

Prénom :
Black R.

Age :
608 ans

Date de naissance :
13 Decembre

Groupe :
Conseil

Métier :
Mercenaire

Race :
Esprit
Vampire - Hybride

Arme 1 :
2 Dagues

Arme 2 :
Arbalète

Alignement :
Neutre

Feu - Passif :

Pouce Briquets.Peut créer de petites flammes aux bouts de ses doigts. Fonction offensive, aucune ! Ryuh utilise se pouvoir pour allumer ses cigarettes... Et quelques fois le barbecue.


Eau - Offensifs :

Glaces Mouvantes.Donne forme à l'eau avant de la congeler. Il peut, par la suite, contrôler la sculpture par la penser comme une marionnette. Bien que Ryuh puisse faire et contrôler deux marionnettes de sa taille et a son image, il opte le plus souvent pour des structure plus simple et plus petite, lui permettant d'en maîtriser plus à la fois.
Malheureusement animée la glace lui est extrêmement épuisant mentalement, en danger il ce contenta de modeler des armes pour attaquer ou des murs de glace pour ce protéger. Il cherche constamment à s’améliorer dans ce domaine, avec l'espoir d'utiliser un jour son potentiel presque infini mais il ce considère en être encore loin, bien qu'il ne connait personne avoir une maîtrise de l'eau comme la sienne.

Illusions Fumeuses.Transformant l'eau en brume épaisse, il réduit ainsi la visibilité en combat et peux l'utiliser ensuite pour réfléchir et déformer la lumière, créant ainsi les illusions qu'il souhaite. Un parfait mirage, complètement impalpable... Bien, qu'il lui arrive de combiner l'illusion avec de la glace pour lui donner plus de substance. Black ne porte pas vraiment une grande valeur à ce pouvoir, n'aiment pas vraiment se genre de supercherie... A par pour une éventuelle stratégie de replie !

Sang Modelé.Il refuse catégoriquement de l'utiliser en affrontement ! Son utilisation réveil en lui un instinct sanguinaire qu'il refoule à chaque instant.
Il lui arrive de l'utiliser pour stopper une hémorragie, ou se nettoyer du sang sur lui... Et occasionnellement pour faire des spectacles.


Spectral - Racial :

Matérialisation / Dématérialisation.Peut devenir partiellement ou totalement tangible ou intangible. Bien que, pouvant "techniquement" passer d'un état à l'autre à volonté, changer plusieurs fois d'état dans un court laps de temps peut le bloquer partiellement dans un état durant une bonne heure, en donnant un appétit d'ogre à Ryuh.


Matérialisation / Dématérialisation évoluée.Rend Black totalement invisible.
Pour entré dans cet état, ça lui demande une forte concentration au départ puis de moins en moins après quelques minutes. Bien qu'invisible à l’œil nu, certain appareil arrive à capter plus ou moins son image : Appareil photo, camera, détecteur de mouvement, téléphone, certain jumelles et télèscopes, et plus rarement les lunettes avec des verres correcteurs particuliers.


Lévitation Fantomatique.Cette capacité, inné chez les Esprits, permet à Ryuh de planer jusqu'à trois cent mètres du sol (Max) et ce déplacer à environ 9 km/h (Jusqu'à 20 km/h avec le vent dans le dos et des vêtements très amples). Sa "relative" lenteur en vol est compensé par sa simplicité d'utilisation, provoquant même des poussées "d'activation" involontaires mais assez rarement.


Lévitation Fantomatique évoluées.Semblable au précédant, mais dosé de façon ne à faire quitter les pieds du sol que de quelques centimètres et réduisant son poids de façon conséquente, lui permettant d’accroître son agilité et sa vitesse. Ryuh utilise cette capacité continuellement pour ce déplacer sans efforts mais rarement en combat rapproché, car les contre-coups d'une utilisation poussée serait un risque trop grand dans un affrontement mal enticipé.
Les contre-coups notable sont en générals : des vertiges, puis apparition de taches noirs dans son champ de vision, pour finalement tombée dans un coma où il sera dématérialisé, le temps de reprendre des forces.

2
Qui est-tu ?

CARACTÈRE
Qualités :

Calme, a ses propres principes moraux et sa propre logique.
Défauts :

Taciturne, mélancolique, sans gêne, un flegme dérangent, ne craint pas d'user de violence, utilise un langage très "fleuri", un esprit calculateur et reste extrêmement énigmatique sur son passé...
Aime :

Elona, Livie, Sohudo, L'eau, la pluie, les nuits étoilés, les demoiselles Hybride chat, fumer une cigarettes tranquillement, être perché sur la branche d'un arbre, les pommes et le café, dormir contre Truth.
Déteste :

Les tricheurs, les mauvais payeurs, les êtres célestes (ex: anges), les marques de politesse a son égard, ne pas réussir à remplir un contra...

Black est quelqu'un de très difficile à cerner.
Au premier abord, il paraîtra gentil et un peu déranger dans sa tête, avec un calme et un flegme imperturbable, le rendant peu expressif.
Un léger sourire toujours plaquer sur son visage, qu'importe la situation, le rendant déstabilisant et dérangeant comme si rien ne pouvait l'atteindre, impassible.
L'énigmatique sourire qu'il affiche ne serait qu'un masque, rare sont les fois où on peux le voir afficher autre chose comme expression, ces véritables sentiments sont presque impossible à deviné.
Pourtant Black n'est pas un bon menteur. Mauvais baratineur, il opte plus pour des semi-vérité. Voir, élude carrément les question, changeant de sujet.

D'un caractère bien trempé, il dit ce qu'il souhaite, quitte à bien mettre les pieds dans le plat et taper là où sa fait mal. Sa vigueur d'esprit et ses capacités analytiques, soutenue par ses années d'expériences, que ça soit pour les jeux psychologique ou pour un champ de battaile, en font un adversaire redoutable, prévoyant plusieurs coups à l'avance et ceux peu importe l'évolution de la situation.
Tant qu'il ne prend pas un affrontement au sérieux, il inflige des dégâts seulement pour neutraliser son opposant. Dans le cas contraire, ses attaques sont net et assurément mortelles.
Pour lui, la vie n'a de valeur que celle qu'on lui accorde.

Mercenaire dans l'âme, il aide son prochain sans rechigner à la tache, sous couvert d'une récompense en retour.

Ryuh reste un mystère non-vivant dont tout les traits de caractère ne peuvent êtres décrit en quelque lignes et avec des mots.
PHYSIQUE
Couleur des cheveux
Bleu Nuit

Couleur des yeux
Rouge-sang
en amande

Taille
1m99

Poids
60 Kg

Par ses origines de vampire, l'apparence de Black n'a plus changer depuis ses 24 ans, et très peu après être devenu un Esprit. Son teint naturellement hâlé, c'est légèrement voilé d'une grise pâleur, lui donnant un aspect légèrement maladif, voir cadavérique.
Cette teinte de peau bronzée, fait fortement ressortir ses cicatrices, que sa soit celle barrant son œil droit ou toute celles qui parsème l'intégralités de son corps.
Il se trouve n'avoir que deux tatouages, l'un sur la face antérieur de son poignet, marque de son appartenance aux mercenaires de "l'ancien" LMW, le second sur son pectoraux, dont l'origine est inconnu.

Black a de long cheveux bleu nuit, descendant jusqu'aux cuisses, qu'il coiffe soit en une tresse serrée ou en une queue de cheval haute, il les gardes très rarement détachés, et les coupes encore plus rarement.
Contrastant beaucoup avec ses cheveux d'un bleu profond, ses iris, d'un rouge sanguin luminescent, sont aussi discret que ses pupilles, en amandes, et son regard de vieux blasé. (Ironie quand tu nous tien !)

Black a un corps taillé pour le combat. Sa très grande taille, frôlant de peu les deux mètres, et sa musculature sèche, lui donne une carrure assez impressionnante.
D'autant qu'il est beaucoup plus fort que son gabarie le laisserait croire, maniant sans difficulté ses étranges dagues, qui font chacune une vingtaine de kilo.
Pourtant ses plus grand atouts en combat ne sont pas basés sur la force, mais sur sa vitesse, autant physique que mental, ainsi sur sa souplesse de mouvement et sa très grande agilité.

Par sa tenue, Ryuh ne porte jamais de chaussure, été comme hivers.
Une fine chemise a manche long et un jean noir délavé constituent ses accoutrement de tout les jours.
Quelque fois pour les entraînements ou son travail de mercenaire, il arbore des vêtements plus adapté à l'effort demandé et limitant au minimum ses mouvements.
HISTOIRE -
Black ne garde aucun bon souvenir de son vivant.
Enfance La garnison (de 5 à 9 ans)Il avait ouvert les yeux sur le monde pour la première fois à 5 ans, s'extirpant des gravas d'un glissement de terrain, sans aucuns souvenirs, pour voir pour la première fois celui qui aller être son compagnons de toujours et son seul véritable ami, Truth.
Complètement perdu, le jeune Black suivit sans crainte le vieux lion. Il passa un an à vivre de baies et de gibiers trouvés en forêt. Avant d'être finalement recueille à moitié mort de faim sur une route par une caravane de marchants... De marchants d'esclave. Ils lui donnèrent à mangers et de quoi se vêtir, avant de le vendre comme garçon d'écurie à une garnison.
Il y resta 3 années, durant les-quelles il fit une bonne vingtaines de tentatives d'évasions, avant d'abandonner au troisième carreau d’arbalète, dans la cuisse.

Pré-adolescence Victoria (de 9 à 13 ans) Il fut finalement offert vendu à une riche bourgeoise de bonne réputation, une ange du nom de Victoria, pour être son "domestique" personnelle... Un gamin de tout juste dix ans !
Vous la voyez venir l'anguille ?
La dite bourgeoise avait un goût très prononcé pour les jeunes garçons pré-pubère et Ryuh, étant extrêmement sauvage, elle c'était mis en tête de le dompter. Commençant son "dressage", comme elle aimait le dire, en le rendant docile en l'abrutissant de drogues et en le privant régulièrement de nourritures pendant plusieurs mois. Quand il n'eut finalement plus la force d'opposer une réelle résistance, elle entama ses jeux lubrique.
Durant les mois et années qui suivirent, Black fut son "joué" favori, assouvissant tout ses fantasmes et vices sur lui, testant occasionnellement de nouvelle drogue pour engourdir son esprit et vivifier son corps, conviant même des "bonnes" amies à participe aux festivités.
Marquant chaque jours un peu plus le corps de Ryuh, pendant que Sohudo et sa conscience étaient des spectateurs impuissant, ravalant leurs rages, étouffant leurs haines grandissante. Les laissant couver en attendant le jour prochain où elles pourront pleinement s'exprimé, dans leurs éclats le plus pur !

Et le jour promis survient, grâce à une nouvelle drogue, concoctée spécifiquement par Victoria pour son joué préféré, répondant au doux nom de "Vers des Songes". Elle présenta sa trouvaille comme le stimulant absolut, réveillant une vigueur insatiable pouvant combler la plus frigides des femmes une centaine de fois ! Elle convia bien évidement une grande partie de la bourgeoisie a l'événement, pour que toutes puissent se vautrer dans le stupre et la luxure.
Black savoura les effet bénéfiques du Vers des Songes, des la première dose qu'on lui donna. Les nombreuses drogues qui avilissaient son esprit perdirent subitement grandement du terrain. Et chaque dose suivante ramener progressivement Ryuh des limbes de son cerveau.
Les festivités étaient rythmées depuis plus de sept heures par les déhancher et les gémissements, quand Black reprit pleinement pied.
Les cries de ses premières victimes passèrent complètements inaperçus parmi les râles d'aise poussé ça et là. Mais en seulement quelques minutes, la grande chambre qui accueillait la plus sombres perversité de la luxure et du stupre fut transformé en cimetière de cadavres exsangues et démembrés.
Il n'avait laisser la vie qu'aux autres "joués" des convives. Toute-fois, en les voyants s'acharné à continuer à essayer de satisfaire leurs partenaire, le regard plus vide de vie que celui des cadavres qu'ils burinaient. Des victimes qui étaient mortes depuis bien longtemps. Black leurs accorda le repos éternel qu'ils méritaient.

Adolescence Les mercenaires (de 13 à 19 ans) Guidé par Sohudo, Ryuh quitta les lieux discrètement, cherchant à recoller les morceaux de ces 4 années sous les effets des drogues.
Il erra trois jours durant, dans une forêt hivernal, hurlant sa haine pour les anges, alors qu'il subissait le contre-coup du sevrage forcé, des drogues abrutissantes qu'on l'avait contraint à prendre, avant de sombres dans l'inconscience, affamé et délirant.

Il fut miraculeusement trouvé par un groupe de mercenaire en pleine chasse. Ils prirent soin de lui pendant les deux semaines alités, durant les quelles son corps ce purgea des toxines d'asservissements !

A son réveil, il était en très piteuse état, plus faible qu'un nourrisson, et son corps était marqué des cicatrices des maltraitances et des sévices de ces dernières années.
Extrêmement réticent à accorder un semblant de confiance à ses sauveurs, Truth sut le convaincre en lui parlant de ce qu'il c'était passer durant son "coma".
Les mercenaires l'avaient nourris, soignés, lavés et veillés pendant ses crises de délires, ils se sont même rationnés pour lui. Maintenant qu'il était réveillé, Ryuh s'attendait à ce qu'ils l'abandonnent dans le premier village, mais tout au contraire, ils lui donnèrent des vêtements propres, continuèrent à le nourrir et l'aidèrent même à faire des exercices pour reprendre des forces, et ce, pendant plusieurs mois, voyageant avec eux sur les routes et les attendant au camp pendant leurs missions.  

Un soir, alors qu'il avait suffisamment récupérer de ses forces, il décida de partir discrètement, il jugeait avoir abusé de l’hospitalités des mercenaires pendant trop longtemps... Et préférait partir avant qu'ils ne ce retournent contre lui et qu'il soit à nouveau vendus !
L'Ancien, et chef de la compagnie, l'attendait à la sortit du camp avec un sac de provision comme cadeau d'adieu. Alors que le garçon refusait ce qui devait être le tiers du stocke du groupe, Cellendhyll, le bras droit de l'Ancien, sortit d'une tente en proposant que Black rejoigne le groupe. Pour lui, le garçon était encore jeune mais savait y faire avec des dagues et avec encore un peu d'entrainement l'arc/arbalète n'aurait plus de secret.
L'Ancien ce concerta à l'écart avec Cellendhyll avant de prendre une décision. Ryuh fit de même avec Sohudo. A la fin des discutions, le garçon intégrait les mercenaires, devenant le seizième membre de la compagnie. Le lendemain leur voyage reprit, en quête de nouveaux contras.

Entre entrainement aux armes, contras, apprentissage des plantes, médicinal comme empoisonné, ainsi que le temps incroyable à voyager sur des routes toujours plus dangereuses. La dure réalité de la vie de mercenaire les rattrapas bien rapidement.
Seulement trois mois après avoir rejoint le groupe, Black perdit ces premiers frères d'arme, abattu alors qu'ils escortaient des marchants. Après les avoirs tout deux mis en terre, ils reprirent la route et ses habitudes.
Les mois et les années ce suivirent, tout ce passaient pour le mieux, les contras étaient rentable, l'apprentissage de Ryuh portait ses fruits et ils ne déplorèrent aucune nouvelles perte, des blessures graves, ça oui mais rien que des soins et du repos ne puissent guérir.

Malheureusement, c'est lors de la traverser d'un col réputé pour son terrain malmené, que cette chance tourna radicalement.
Alors qu'ils ne leurs restaient que deux bons jours de route, ils furent surpris par une pluie diluvienne, provoquant d'importantes coulées de bouées, barrant toute progression comme fuite.
Bloqués sur un tronçon de route que les coulées grignotaient petit à petit, ce fut un violent tremblement de terre, ébranla toute la région, qui causa leurs pertes.
Subitement emportés par un éboulement qui les jetèrent dans le torrent de boue, ils furent malmenés par les rapides avant de s'échouer dans le vallon, rattrapé par un barrage d'arbres déracinés et de rochers.
Les survivants en états partirent des qu'ils purent à la rechercher de leurs compagnons. Sur les quatorze membres, treize furent retrouvés, dont six morts. Tout le monde avait le moral au plus bas et était sévèrement blessé. Os cassés, écorchures multiples et poignardés d'éclats de bois. La claque final fut donné quand ils ne retrouvèrent que le bras du dernier membre porter disparu.
Dans leurs états, aucuns d'eux ne pouvaient même donner des sépultures décentes à leurs frères et sœurs d'armes.
Leurs provisions détruites, une partie de l'équipement disparue et plus de blessés que de valide. Dans leurs malheurs le seul point positif était qu'en dévalent la montagne, ils n'étaient plus qu'as quelques heures du village le plus proche. Après des premiers soins sommaire et la confection rapide de brancards, ils ce dirigèrent vers le village, en espérant qu'il leurs apporte leur aide.

Par chance, les habitants acceptèrent de leurs apporter généreusement leurs aides mais aux vues de la graviter de leurs état, les pronostiques vitales n'étaient pas tous très encourageant.
Cellendhyll et Black étaient les moins touchés. Deux Côtes et un bras cassées, la clavicule broyée, quelques important hématomes et de nombreuses entailles et égratignures pour Cellendhyll magret une armure de cuire cloutée. Trois côtes enfoncés, un bras et une chevilles cassés, la main gauche empalée d'une branche, sa queue féline sectionnée à la base, quelques hématomes assez légers et un très grand nombres d'entailles et d'égratignures pour Black du à l’absence total d'armure ou de protections.
Leurs soins furent rapide, et en parties auto-administrés, pour laisser aux deux médecins la possibilités de s'occuper pleinement de leurs compagnons bien plus amochés.
Malheureusement, les médecins n'étaient pas du-tout équipés pour faire face à cinq blessés grave et leurs capacités de soins les épuisés plus vites qu'elles ne stabilisaient les patients.
Dans les heures qui suivirent, le bilan des victimes s’alourdirent.
Pircia partie la première, ces gémissements de douleurs ce turent subitement.
Morgh le suivant, parti dans des convulsions chaotique avant que son cœur ne l'abandonne.
Ngrave ferma simplement les yeux pour ne plus les rouvrirent, en silence.
Il ne resta plus que Kari et l'Ancien. Ryuh n'en supporta pas plus, rester impuissant, assis à leurs chevets comme Cellendhyll, en attendant que la mort les fauches, était au-dessus de ses forces.
La nuit venue, il vola une monture et s'enfuit à travers champs.

Chevauchant jusqu'au petit matin, il finit par faire une halte en lisière d'une forêt, pour oublié et ne plus penser à ses compagnons morts, Black fit un inventaire de ce que son paquetage contenait encore : ses fidèles dagues jumelles, son sac de couchage, une gourde en peau vide, une besace, deux/trois codes pour arc, sa bourse d'économie et quelques vêtements de rechange... Rien d'autre. Et bien sur le tout complètement détrempé et encroûté de terre. Il rangea le tout et remonta en scelle à la chercher d'un point d'eau.
Sohudo ne disait rien et ce contentait de le suivre en silence, ne trouvant pas les mots pour apaisé son ami, chez qui il voyait naître une culpabilité du survivant.
En une nuit, ils venaient de perdre sa famille adoptive.


Adulte Le début de la guerre (de 241 à 242 ans)
C'est plus de deux siècles plus-tard, durant une halte dans un petit bourg, que Ryuh apprit une nouvelle inattendu. Les royaumes étaient entrées en guerre, sans réels motif.
La vie du "bas-peuple" était précaire mais pas insalubre, à pars les habituels problèmes de banditismes, de bêtes sauvages et de maladies, rien ne justifier une guerre. Même pas la richesse ! De ce qu'il en savait, l'économie interne était fleurissante et le commerce entre les royaumes fonctionnait très bien. Et la famine, elle était loin de pointé le bout de son nez, la dernière remonté à des siècles suite à une sécheresse sans précédant, quand il était esclave à la garnison. Depuis les récoltes étaient toutes très abondante et les réserves parfaitement bien gérés.
Mais, bien entendu, l'annonce de la guerre bien que surprenante, passa loin au-dessus de Black. Les affaires du royaume n'étaient pas les siennes et s'en mêler n'arrangerait pas sa situation. Il passa son chemin et partit vendre les peaux des rares proies qu'il avait attrapé. Outre le marchant qui fulmina car les peaux portaient des marques de morsure, Ryuh ne répondit que d'un sourire, mettant bien en évidence ses crocs affûtés, et une négociation difficile pour les échangés contre deux gourdes et un sac de sel, où Black menaça d'aller les vendre à la concurrence, forçant le marchant à céder avec en prime une casserole. Ustensile non négligeable si il souhaitait un peu varier son régime alimentaire. La viande rôti ou fumée, c'étaient bon mais il n'était pas contre un ragoût de temps à autre.
Satisfait par c'était échange équitable, il passa rapidement à la taverne pour savoir si il pouvait trouver un contra dans le coin. Mise à par les banalités habituel, marchant Truc chercher une escorte, Chose souhaite de la main d'oeuvre pour les champs, criminelle Machin recherché pour x raisons mort ou vif et Bidule voudrait ce débarrasser des Machin-Choses qui boustifaillent son bétail, ses possibilités étaient assez limitées, voir inexistantes.
En solo une escorte était impensable. Il n'était pas agriculteur et avait encore moins la main-verte. Il laissait les criminelles aux chasseurs de primes, il devait lui-même être rechercher pour les meurtres d'un certain nombre de bourgeoises mais comme il ne restait aucun témoin, il ne s'en inquiétait pas. Il ne restait donc que Bidule avec son problème de Machin-Choses, avec de la chance ces Machin-Choses seraient comestibles et leurs peaux échangeables.
Il prit la route pour voir le commanditaire, très à l'écart du bourg. Trop à l'écart !
Sur place, Ryuh ne compta qu'une dizaine de têtes de bétails et assez mal entretenues. Le commanditaire s’avéra être une jeune femme alors que le tavernier en parler en terme d'un homme, seule, pas le moins du monde tailler pour l'élevage et les vêtements beaucoup trop propres pour la besogne que même ce modeste troupeau demandait quotidiennement.
Elle ne l'invita pas à entré alors qu'il ne faisait pas vraiment très chaud, ce qui piqua au vif Black, et ce présenta comme Lying Doubter avant d'annoncer où dans la forêt ce trouvait ce qui tuait son bétail. Le jeune homme remarqua même qu'elle était clairement nerveuse, surtout quand il aborda la question de la rémunération.
Truth qui avait visiblement senti lui aussi le coup-fourré, inspecta les environs et annonça avoir repéré plusieurs traces de bottes de tailles différentes, ainsi que six montures encore scellés à l’arrière de la maison dont deux couvertes de sangs séchés.
Pas des plus con, Ryuh empoigna discrètement sa dague et forma derrière son dos, sous le couvert de sa cape, cinq piques de glace avec l'eau de sa gourde pendant qu'il continué de négocier la rémunération et que Sohudo cherchait les futures assaillants. Qu'il trouva sans mal, l'avantage d'être invisible et immatériel. Après avoir transmit en détail les informations rassemblées, le lion repartit en surveillance, anticipé les mauvaises surprises était primordial pour survivre et monter un bon plan.
Alors que les négociations ce terminaient finalement sur un prix bien trop haut et alléchant pour être honnête, Black annonça qu'il devait maintenant aller chercher ses compagnons qui l'attendaient plus haut sur la route, ce qu'il reconnaissait en son fort intérieur comme étant l’excuse la plus bidon au monde pour aller chercher la garde alors que tout le lieu puait le traquenard à plein nez. Le piège tellement grossier que même un aveugle l'aurait vu venir !
Bien évidement, il y mit bien les formes pour rendre cette annonce la moins crédible possible. Ce qui eu l'effet voulut.
Deux hommes sortirent d'un bond hors de la maison encadrant la femme, l'épées aux claires, alors que deux autres bondirent de tas de foie dans le dos du cavalier, arbalètes aux points.
Ils lui éructèrent de jeté ses armes, sinon il serait abattu.
Ce que le jeune homme ignora purement pour entamer un décompte à voix haute.
5
Les hommes répétèrent leurs ordres avec plus de force et en concluant par un fleuri "Connard".
4
Ils ce répétèrent une nouvelle fois, plus agressifs et de nouveau un langage très fleuri suivit d'un potentiel métier pour la mère du jeune homme.
3
Nouvelle répétition toujours aussi fleuri (Peace and Love !) avant d'attraper Lying par les cheveux pour la forcer à ce mettre à genoux avant du lui pointer une épée sous la gorge.
2
Menace de trancher la tête de la femme, des nouvelles fleurs (Aerith vas être contente !) suivit d'une réelle mise en position de combat.
1
Les piques de glace ce mirent en mouvement, quatre perforèrent le dos de la cape pour aller empaler les arbalétriers respectivement dans les bijoux de famille, le cœur, l'épaule et l’œil... Ryuh visait les jambes mais pour un tir à l'aveugle c'était plutôt un carton plein.
Le cinquième pique passa sous son bras pour aller frappe le preneur d'otage dans l'épaule alors qu'il lança tout dans le même instant, la dague en main sur le dernier forcené qu'il... rata ! Enfin pas vraiment, la dague sectionna la jugulaire, avant de ce planter dans la bâtisse !
0
Le jeune homme fut assez mécontent de sa performance, sur ses six lancés seulement deux toucha là où il visait. Bien que l'entre-jambe ne compter pas vraiment après le tir au cœur fatal. De plus il aurait préféré les capturés vivant, même si il ne souhaitait pas faire chasseur de prime, il n'aurait pas craché sur la récompense bonus de capture, mais une demi prime était toujours mieux que rien !
Surtout que Lying lui confirma que, finalement, il n'y avait aucun Machin-Truc qui tuer son bétail, que c'était les malandrins qui avait fait ça pour que son père place un contra à l'auberge, avant de le tuer à son retour, l'utilisant elle comme divertissement et appât !
Alors qu'il attachait les quatre cadavres à sa selle pour les traînaient jusqu'en ville. Lying ce lamenta qu'elle n'était plus mariable et que l’exploitation de son père était insauvable. Durant le mois où ses ravisseurs étaient là, ils tuèrent et mangèrent deux tiers du bétail et en la séquestrant, ils laissèrent le reste dépérir.
Ryuh ne pouvant rien y faire s’apprêtait à partir quand Sohudo lui rappela les montures à l'arrière de l'habitation. Tout n'était peut-être pas perdu. Il alla donc les inspecter. Il n'avait que des maigres connaissance par son esclavage dans la garnison et l'apprentissage des mercenaires. Il ne put donner que des informations et conseils assez basique.
Il décompta quatre femelles et deux mâles. Un mâle et trois femelles étaient de très bonne monture de combattant, bien que mal entraîner et nourrit, ils avaient un bon patrimoine et pouvaient être très robuste, endurant et rapide. Avec des exercices et des soins, ils seraient un bon début pour un élevage, surtout avec la guerre que ce profile. Les deux autres étaient des bêtes de sommes, très forts, robuste, assez endurant mais pas ce qu'il y a de plus rapide. Eux aussi mal entretenus et même blessés mais la aussi rien que des exercices appropriés et des soins puissent remédier. Pas les meilleurs représentant pour un début d'élevage mais il y a pire... Mais ne devrait pas trop compter sur eux, avec seulement deux membres pour débuter c’était pas l'idéale, une femelle supplémentaire serait pas du luxe.
Il conclut finalement en lui conseillant de faire venir un vétérinaire plus compétant. Sur cette note qui redonna espoir à la jeune femme. Et alors qu'il partait glaner une certaine récompense hypothétique, elle lui est remit un pendentif, assez banal, et lui promit que si un jour il avait besoin d'une monture, elle lui en trouverait une digne de se nom.
Black repartit donc sans le sous, le ventre creux, une nouvelle babiole dans sa collection et quarte cadavres traînés derrière lui, ignorant alors qu'il venait d'aider au lancement de la future plus importante exploitation de monture des prochains siècles. Doubter Mount Blue. (Mais ça, c'est une autre histoire...)

Adulte Curse (de 242 à 244 ans)Malgré la récompense, Ryuh passa difficilement l'hiver, comme les mois et années suivants. Et la guerre n'arrangea pas ses affaires, les criminelles ce multiplièrent, les primes et les escortes aussi. Des villages, dont les gardes furent appelés aux fronts, furent saccagés voir tout bonnement rasés. La paranoïa s'installa très vite, tout visages inconnus était étroitement surveillés et chaque voyageurs faisant halte était immédiatement soupçonné d'espionner pour x groupes de bandit. Ce qui gela en partie le commerce, accroissant la pauvreté sombrant très souvent dans la criminalité, banalisant les filles de joie, contrainte ou volontaire, et la naissance de maison close.
Même Black du ce mettre aux cabotinages pour pouvoir manger à certain moment. Le commerce de peaux devenant de moins en moins faciles et clairement à perte. Et les contras en solitaire de plus en plus rares, si ils n'étaient clairement pas infaisables !
C'est dans une taverne, où il cherchait à échanger ces fourrures contre un repas chaud, qu'il rencontra celui qui devait être le bras droit du diable.

Un homme svelte d'une trentaine d'année, vêtit presque comme un aristocrate, le tons chantant, plus sadique que joviale, un faciès facilement oubliable, mais avec une aura singulière, comme-ci elle était capable de corrompre et pourrir tout ce qui entrée en son contacte.

Ryuh chercha ouvertement à l'ignorer, plus intéresser par ces négociations pour avoir un repas chaud... Ou même juste un fond de repas. - Son dernier remonter à quatre jours, et c'était un loup qui lui avait apporter un reste de charogne qu'il devait avoir chasser avec sa meute et bien becté avant de lui apporter les restes, mais il allait pas faire le difficile, il avait bien trop faim et c'était même habitué à la viande crue. L'idée lui avait même pas traverser la tête de ce demander pourquoi le loup avait fait ça, au-lieu d'attendre qu'il meurt pour le manger lui aussi... - Là, aucun loup pour lui apporter une maigre pitance, seulement un tenancier rude en affaire et avar. Tout juste près à lui donner un quignon de pain rassi pour une vingtaine de ses fourrures de la plus haute qualité. Une escroquerie des plus flagrante mais que Black était sur le point d'accepter, les fumés de nourritures venant de la cuisine n'aidant pas à penser avec autre-chose que son ventre.
- Il paraîtrait que vous êtes LE meilleure trappeur de la région ?
Le jeune homme ne tourna qu’à peine la tête.
- On t'a mal renseigné, étranger ! Je suis qu'un mercenaire solitaire qui veux ce remplir la pense ! Et si je conclus pas cette affaire, je ne serais d'ici-peu qu'un cadavre de plus, dans cette fange qu'on nomme un village ! Alors, vas emmerder quelqu'un d'autre !
Mais l'homme ne lâcha pas le morceau et reprit de suite.
- Très bien ! On va donc couper court les négociations. Vous avez quoi à vendre ?
Ryuh leva les yeux au ciel, exaspéré, et débuta son inventaire.
- Six Écureuils. Neuf Lapins. Sept Renards. Trois Loups. Un Dean. Trois Manticoras. Deux Ours. Quatre Chiméras. Trente-cinq fourrures en tout. Certaines abîmées par la mise à mort mais dans la globalité en très bonne état. Et la majorités sont même mouchetées du pelage d'hiver.
- Elles sont toute de votre main ?
- Quand on a faim, le premier truc qu'on croise, et qui a un cœur qui bat, devient un casse-croûte ! Et si en plus, ça me permet de graillé la fois suivante, je suis pas contre. C'est bouffer ou être bouffé ! Alors, si tu n'es pas acheteur, vas faire chier quelqu'un d'autre ! Les bourgeois me rende malade !
Black utilisa son ton le plus acerbe, espérant le faire fuir, car il le rendait réellement nauséeux.
- Je prend le tout ! 10 000...
- Pff, je préfère encore limite me faire floué par l'autre baderne !
- ... par peau !
Le silence s'abattit dans la salle, plus le moindre petit murmure des autres clients. Une surprise général soutenu par le feu crépitant et les courants d'air.
- Marcher conclut ?
- Fait voir d'abord la couleur de l'argent ! Des 350 000 ! Et les lettres de change n'ont aucune valeur dans ce patelin ! Seul l'argent prévaux !
L'homme sortit une bourse plus que rebondie et deux beaucoup, beaucoup plus petites, d'une besace volumineuse que Ryuh n'avait pas remarqué.
- Et les pierres précieuse ça compte ? 50 000 en pièces. Le reste en joaillerie !
Le jeune homme lui passa ses deux gros ballots de fourrures avant d'attirer à lui les bourses pour les inspecter ! En plongeant sa main dans la bourse pour constater qu'il n'y avait bien que des pièces et en sortit quelques-unes aux hasards qu'il gratta avec sa dague pour éprouver leurs authenticités... Il remit les piécettes à leurs places et fourra la massive bourse dans sa propre besace avant de passer aux plus petites. Il ouvrit la première bourse et contempla son contenue !
N'ayant eu entre les mains qu'en de très rares occasions, il n'avait pas une grande expérience pour l'expertise de pierres précieuses mais, à moins que chaque pierres n'avait qu'une valeurs de 10 000, la bourse contenait facilement 3 à 4 fois le prix des fourrures ! Il ouvrit la deuxième... Idem !
Il referma les bourses avant de les repousser vers l'homme en y joignant celle de pièces !
- Je refuse ! Je sais pas qui t'es mais retourne vite d'où tu viens avant de te faire troué la pense... Et la mienne au passage !
- C'était donc vraie, vous avez un honneur !
- Te trompe pas étranger. L'honneur c'est pour les imbéciles qui veulent mourir inutilement. Je souhaite seulement survivre ! Le plus longtemps possible de préférence !
- Faisons donc un marcher : j’achète vos fourrures, 50 000 plus un très conséquent repas... ET, je vous engages, pour le plus important contra de votre vie et même de l'histoire ! Alors ?
Après un court moment de réflexion, Black reprit la massive bourse.
- On commence par le repas ! Tu m'explique tout et on verra si j’accepte ton contra !

Ils commandèrent un copieux repas et attendirent qu'il soit servi avant de commencer à parler boulot.
- Alors ?
- Je dois me rendre à la capitale le plus vite possible !
- Hum... La capitale de la terre ? Elle est de l'autre coter des montagnes. La route contourne le massif et on en aura pour deux mois, avec de très bonne monture !
- On ma affirmé qu'il y avait un chemin plus court et que vous étiez le seul à osez le pratiquer ! On m’aurait menti ?
- Il existe effectivement un chemin... Mais j'ai révélais son existence à personne ! Sans entrainement, c'est du suicide, alors oubli !
- Je suis près à prendre le risque ! Et puis si je meurs vous pourriez récupérés votre dû sur mon cadavre, vous serez quand même gagnant, non ?
- Pas si c'est moi qui meurs !
- Je serais donc perdu en montagne et mourait aussi inévitablement ! Mais plus on prend de risque, plus la vie mérite d'être vécue et les récompenses qui en sont digne ! Vous souhaitez réellement passer le reste de votre existence comme ça, lutter chaque jour pour manger et voir le jour suivant être identique aux précédents ?
Le jeune homme se figea dans son mouvement. Il n'avait connu que ça. Vivre ou Mourir ! Manger ou Être mangé ! Libre ou Esclave !
Il n'avait pas d’attache, voyageait constamment au gré des gibiers, n'entrait en ville qu'une fois par semaine maximum pour faire du commerce et disparaissait dans la nature juste après. Il avait eu des opportunités pour s’établir mais ne les avait pas saisis !
Là ce présentait un nouveau chemin pour sa vie, l'homme le payerait très grassement, le risque le méritait, et après Black se trouverait un petit terrain isolé pour s’établir, bâtir une maison et peut-être ce marié... Ou il pourrait trouver des compagnons et formait une équipe de mercenaire.
- Très bien ! Une semaine ! Dans une semaine on sera à la capitale ! Et en récompense je prends les joyaux, la moitié maintenant et le reste à la fin de la traverser du massif !
- Quand partons nous ?
Ryuh engloutit la fin de son repas en deux secondes.
- Maintenant ! L'addition est pour toi ! Retrouve moi au magasin qui est en face !

Il sortit de la taverne et alla acheter le nécessaire pour la traverser. Des cordes, de l'huiles, des provision, une corde et des carreaux pour son arbalète. Il en profita pour refaire un stock de médicament et bandage, ainsi qu'un set d'équipement de camping et deux grand sac à dos. L'intégralité de sa bourse nouvellement acquise et son stock de fourrures laisser sur sa monture y passa !
Ils se retrouvèrent devant le magasin pour chargée la monture du mercenaire.
- Deux sacs ?
- Le chemin est impraticable avec ma monture. Et je compte pas tout me trimbaler tout seul ! Tu vas donner de ta personne, l'Aristocrate ! Oh oui ! Je suis pas un guide touristique pour oisif ! Si tu veux tellement arriver rapidement à la capitale, tu vas devoir te sortir les doigts du cul et ravaler ta cuillère en argent ! Ça ne sera pas des vacances où on fera copain-copain et contera fleurette autour du feu. On vas traverser une zone hostile ! On court quand je le dis, on s'arrête quand je le dis ! Tu te plains une seule fois, je t'abandonne et tu continue tout seul ! Tu vas en chier l'Aristocrate !
Terminant son laïus en même temps que de chargée la monture, Black partit en marchent à coter de celle-ci, laissant l'homme ingurgité la claque.
- Le "tu vas en chier" aurait largement suffit ! ... Et appelez moi Curse.

La suite des événements est assez banale. Quatre heures après avoir quitté le village et traverser une forêt, il avait rejoint le pied de la montagne. Ils remplirent les sacs à dos et les besaces. Ryuh descella sa monture, scelle qu'il cacha dans un buisson, et les laissèrent là. C'était pas la première fois, elle resterait dans le coin et dans deux semaines au retour de Black, elle reviendra naturellement vers lui, comme à chaque fois.

La traversait du massif débuta sans réel difficulté, montées très abruptes, forêts denses, "chemins" rocheux étroits longeant des gouffres d'un peu trop près mais rien pour le moment de vraiment insurmontable. Curse suivait le rythme de son guide, il chercha a entamer plusieurs fois la conversation, sans succès ! La première journée ce termina sur un promontoire rocheux où le camp fut monté.
Après un petit repas, Curse ne se priva pas pour aller dormir, laissant Ryuh montait la garde seul... Avec Sohudo !
- Je le sens pas se mec ! Il cache quelque chose et rien de bon !
- Je doute qu'il fasse quelque chose avant qu'on soit arrivé. Mais couvre mes arrières et ouvre l’œil.
- Ryuh, je vais montée la garde. Repose-toi !
Le jeune homme s'adossa à un rocher et ferma les yeux.

Ils ce levèrent à l'aube et reprirent la route, Black en tête.
Le terrain étant subitement devenu extrême, Curse risqua de ce faire tuer deux fois et une troisième en emportant presque Ryuh avec lui. En fin d'après-midi, ils arrivèrent dans une trouer de terre et monta une nouvelle fois le camp. Curse mangea goulûment son repas, visiblement pas habituer à beaucoup d'exercice avec qu'un repas par jour, et complètement épuisé, il alla dormir sans traîner.

Les trois jours suivant Black perdit le compte du nombre de fois où Curse réchappa de peu à la mort. Il avait même abandonner l'idée de parler, comprenant enfin qu'il serait préférable d'économisé ses forces pour jouer les Trompe-La-Mort ! Ryuh, lui, évoluant plus facilement, collectait par moment du petit gibier pour les repas du soir.

- On pourrait avoir un peu plus à manger ? A ce rythme je risque de plus avoir assez de force pour avancer... Et c'est pas une plainte, juste une constatation.
- On verra demain si t'as de la chance !

Et ils eurent de la chance, Black attrapa deux fois plus de gibier, qu'il partagea la charge équitablement.
Ni lui, ni Truth ne remarquèrent Curse piquer à plusieurs reprise le gibier avec du poison, auquel il devait être immunisait puisque le soir ils mangèrent tout deux le même repas.

Le lendemain, Ryuh annonça qu'en fin de journée le calvaire serait terminé. Bien qu'il ce sentait faiblir, il mettait ça sur le compte de l'effort des derniers jours et de la diète qui avait précédée, alors il prit simplement quelques médicaments.
C'est en milieu d’après-midi, pendant la descente finale, qu'il comprit, après s'être mis a vomir, il s'effondra subitement, toute force l'ayant abandonné !
Curse fut pris d'un rire léger en continuant de descendre tranquillement.
- Je te laisse ! J'ai un souverain à tuer et une guerre à entretenir !
Face contre terre, bouillonnant de rage, Black n'eu que la force d'ouvrir légèrement la bouche alors que son regard se voilait.
- Salopard... Je te tuerais... Je jure que je te tuerais... J'aurais ta peau !
- Compte dessus !
Luttant de tout ça volonté, il sombra inexorablement dans les bras de la mort. Sa vue ce troubla sur la vision de Sohudo entrain de l'appeler, ce fut ensuite le néant.


Puis de nouvelles images apparurent, floues, mal définies. Il sortit progressivement d'une conscience brumeuse avant d'heurter soudainement le mur de la réalité.
Il marchait sur une large route de terre. Il secoua plusieurs fois la tête, comme sortit d'un mauvais rêve avec une violenta gueule de bois. Sohudo le suivait, sa besace et son arbalète dans la gueule.
- Qu... HEIN ?
Le lion posa la sacoche et l'arbalète.
- Ryuh ? T'es revenu ?
Le jeune homme vacilla, plongeant son visage dans ses mains.
- Bordel ! J'ai une méchante gueule de bois ! J'ai du abuser de la boisson hier.
- Ryuh, dis moi, quel est ton dernier souvenir ?
- Je...
Il fit un effort pour creuser dans sa mémoire mais tout était décousu, incohérent. Il finit par recoller quelques morceaux.
- Curse ! Il m'a acheter les fourrures... J'ai bien mangé... On a ensuite traverser le Massif pour la capitale... Je... J'ai du aller fêter ça dans une taverne...
- Non, ça c'est pas fini comme ça. Cherche encore.
- Je... Je...
Les souvenirs émergea d'un coup, avec toute la colère et la rage liées.
- Je.. CE FILS DE PUTE M'A EMPOISONNÉ ! J'ignore comment j'm'en suis tiré mais j'vais l'égorgé !
- Ryuh, désolé de te dire ça mais... Tu t'en est pas tiré !
- Hein ? De quoi tu parle ?
- TU ... EST ... MORT ! Clamsé ! Décédé ! Trépassé ! Crevé ! Et ça fait deux ans !
- Mais... Je suis là ! Je me sens vi...
Il réalisa subitement que, non, il ne se sentait pas vivant... Ni même mort !
- Bienvenu au club des esprits errant ! Ou spectre... Ou fantôme... C'est comme tu veux.
Black ce laissa tomber sur les fesses. Pas mal perdu par la nouvelle, qu'il savait pourtant être la vérité... Tout comme il savait quel nouvelle capacité il possédé, ce qu'il pouvait faire des maintenant, ce qu'il pourrait faire avec de l'entrainement... Ainsi que cette vengeance qui ne demandait qu'à être assouvit !
Truth lui apporta sa sacoche et son arbalète, avant de glisser sa tête sur le genou du jeune homme.
- On fait quoi maintenant ?
- Comme d'habitude ! On reste ensemble ! On s’entraîne et on survie !
Ryuh passa la besace et l'arbalète sur son épaule en ce relevant.


- Au faite, Sohudo, pourquoi je suis le seul à pouvoir te voir et te toucher ? Si tu es aussi un esprit, tu devrais pouvoir te matérialiser non ?
- Je suis un esprit lié à ton âme, c'est tout ce que je sais ! Je n'ai d'existence que pour toi ! ... Et puis imagine le bordel, "Par les Divins, il y a un chat géant en ville !" ça serait marrant mais non merci ! ... Et au moins je souffre pas de la faim comme ça !


-... J'ai envie de pommes !


De nos jours Le Conseil ( 608 ans)Peu de temps, après être arriver à Asahi, Black fut abordé par Mokona, une étrange et détestable créature qui souhaitait le faire rejoindre le Conseil d'Eterna. L'Esprit refusa et décida même de quitter la ville.
Mais c'était sans compter sur sa raconte avec Elona et Livie, qui chamboula complètement ses plans.
Après une nuit torride avec Elona, alors qu'ils étaient bien partis pour se foutre sur la gueule, Black débuta une relation sentimentale avec la louve. Livie, une Lycan oméga abandonnée, s'attacha beaucoup à lui et il en fit de même... Pour finir par l'adopter avec Elona, après n'avoir pas retrouver ses parents.
La nouvelle situation le fit accepter la proposition de Mokona, bien que la créature lui soit toujours autant détestable à ses yeux.

Sa relation avec Elona avançant très bien, il rencontra la famille de cette dernière, ce qui fut assez Electrique entre le père de la louve et lui.
C'est lors d'une partie de chasse a la qu'elle il participa avec la meute, ils croisèrent un village qui subissait une attaque de "On-sait-pas-trop-qui".
Black réalisa alors que Eterna et le Conseil étaient sans défense, et bien dans la merde au passage.
Des il prit officiellement fonction au conseil, il s'attela à corriger ça. Sans demander l'avis de personne, il commença à "re-"former une organisation de mercenaire et partit en voyage à travers tout Eterna pour récupérait du matérielle qu'il avait abandonner à travers les siècles.
Bien que repassant par Asahi tout les deux mois pour déposer chez Elona, où il avait élu domicile, les "paquetages" qu'il avait récupérer et assister à quelque réunion du Conseil.
Les Esprits n'étant pas très nombreux et son implications dans la politique des plus absente, il n'avait pas vraiment d'obligation, autre que Elona et Livie.

Ses voyages se termina vers fin janvier, il ne lui resta plus qu'à monter l'organisation ce qu'il termina peu de temps avant un tremblement de terre qui toucha tout Eterna.

3
Hors RP
Pseudo : Julian, Ryuh, Rouhrouh,...
Age : 24 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Par des amis !
Un petit commentaire ? Le café c'est Bon.
Code de règlement :
Que faire de votre personnage, si vous nous quitter QwQ ? Le laisser en PNJ.

Avatar : Ryu de (la saga) Breath Of Fire
Icone :
(c) Reira de Libre Graph'

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam 4 Mar - 11:38
Messages : 147
Date d'inscription : 26/11/2015
Localisation : Dors surement dans un parc ou chez Elona
Emploi/loisirs : Mercenaire Freelance (Civil) et occasionnellement Artiste de rue (faut bien manger)
Humeur : Lunatique, affamé et parle souvent seul (enfin avec Truth mais pour le monde extérieure il parle seul)
Esprit
Voir le profil de l'utilisateur
Présentation Terminée.
Pouvoirs, Physique, Caractère et Histoire, convenablement réécrit et mise a jour.

(PS: pour l'histoire, il est possible qu'il y est encore pas mal de coquille chronologique, merci de me prévenir si vous en voyez ^^ )

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dim 12 Mar - 18:13
Messages : 275
Date d'inscription : 20/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://island-eterna.forumrpg.org
Le grand Soma


Je suis là pour ta fiche





Hello, me voici, me voilà !

J'ai pris un malin plaisir à lire la fiche, et tout me semble bon. Les pouvoirs sont pas abusés, et l'histoire est logique ~

Validé par un modo.



Codage (c) Miss Yellow pour Libre Graph'


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lun 13 Mar - 11:38
Messages : 275
Date d'inscription : 20/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://island-eterna.forumrpg.org
 
Le gentil Zack


A mon tour





A mon tour de te juger, wahahaha, hum, je n'ai rien vu de particulier à changer tout est bon pour ma part aussi. Je te donne alors ma deuxième validation.

Pense à faire recenser ton avatarici si ce n'est pas déjà fait.
Tes pouvoirs
Ainsi que ton métier par là

Et pour finir demande ton petit chez toi ici

Tu peux t'amuser à faire ta fiche de relation/suivie de rp ici
Et pour te trouver plein d'amis voici les demande de rp~ là~






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Eterna :: Personnages :: Présentations :: Fiches validées-