Island Eterna

Bienvenue sur l'île d'Eterna ! Intégrer le lycée et l'université d'Eterna, ainsi que des civils et commerçants. Puis jouer une de nos nombreuses races. [NC-16 # H/Y/Y]
 
Soyez les bienvenus sur Island Eterna !
Pensez à voter toutes les 2h !
Débuts Mars.
Un tremblement de terre a secoué tout Eterna.
Les dégâts sont minimes à Asahi, mais des villes plus éloignées,
ont subit de lourds dégâts et ont été isolés.
Des équipes Humanitaires ont été envoyées pour aider à la
reconstruction et rétablir les liaisons avec la capitale et le Conseil.
Après quelques jours, tout est presque revenue dans l’ordre et
les travaux de reconstruction ont débuté.
Toutefois, 3 villes isolées aux seins des marais, n’ont toujours
pas envoyés de message.

L’équipe Humanitaire et la population sont
actuellement portés disparu !

Silence Radio - Une mission sur un coup de tête

 :: Région Sud-Ouest :: Marais Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Lun 20 Mar - 16:34
Messages : 275
Date d'inscription : 20/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://island-eterna.forumrpg.org







Silence Radio  ID : 001P



Objectif :
Rétablir le contact avec les villes touchées par un séisme.
Type de personnes recherché :
Conseils, gardiens, mercenaires, volontaire majeur !
Activité demandée ? :
Un poste par round/tour !
Nombre de tours avant d'être "exclu" du contrat ? :
Premier tour obligatoire sinon absent de la "mission".
Deux tours sans réponses = KO par GM + pénalité !

Nombre de personnes recherchées (Max. 8 PJ/Mis.) :
2 places déjà prise. Minimum 2 autre Volontaire. Maximum 6.
Conséquence si échouée ? :
Important ralentissement dans la création des Mercenaires du Conseil.
Mauvaise accueille du projet par la population.

Durée du contrat et/ou de la Mission :
Contra non-périssable !
Durée de la Mission estimé entre 4 à 11 jours In-RP.




Speech Mission :
La perte de contact avec les villes de la région Sud-Ouest, au cœur même des marais, et de l’équipe Humanitaire, envoyée sur place, commence à attirait les inquiétudes de la population.
Black Dragoon, sans l’aval et le soutien des autres membres du conseil, annonce médiatiquement qu’il lance une nouvelle expédition humanitaire ainsi que la recréation de LMW.
Il invite tout volontaire sachant se battre et étant majeur, à rejoindre LMW pour cette première expédition, sous les ordres directe de Black Dragoon.
Le groupe aura, dans un premier temps, pour objectif de protéger les 12 membres de l’équipe Humanitaire, et les 2 Parasites Journalistes, pour les faire arriver à la première ville, puis, sur place, les aider à enquêter sur les événements qui se sont produit, ainsi que ce qui est à l’origine des disparitions.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lun 20 Mar - 17:15
Messages : 275
Date d'inscription : 20/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://island-eterna.forumrpg.org

Le Beau Black

Je suis là pour la mission




Sal'tation,

P'tit message pour mettre en avant certain point.

- Minimum de mot habituelle (150 Mots)
- Pas d'ordre de passage, attendez seulement que tout le monde soit passer avant de répondre de nouveau.
- Le GM pourra intervenir à n'importe qu'elle moment et provoquer une situation irrévocable, qu'elle soit néfaste ou avantageuse.
- Tout les participants ont systématiquement une semaine après la dernière activité pour poster, sinon le tour se termine et Black fait progresser la mission.
Exemple :
Exemple : a écrit:
Black poste, les participant ont alors 7 jours pour répondre.
Nyroc poste, le compteur est relancer pour 7 jours.
Elona poste, le compteur revient de nouveau à 7 jours.
etc...

- Si tout le monde à posté, Black poste de nouveau...

- Si des participants n'ont pas encore postés ce tour et que le compteur de 7 jours se termine, leurs tour est manqué, signifié par Tour raté dans le tableau.

- Si le premier tour est manqué, ils ne participeront pas à la mission.
(A moins d'avoir prévenue Black à l'avance, pas à la dernière minute.)

- Si deux tours sont manqués (autre que le premier tour) ils seront mis hors-jeu par Game Master (ou Black) et quitteront la mission.


Petite particularité de votre premier poste (pour la suite ça sera inutile) il devra ce présentait sous la forme suivante :

Lundi 13 Mars - Le tremblement de terre
(comment vous l'avez vécu)

Samedi 18 Mars - Lancement des mercenaires sur un coup de tête
(comment/pourquoi vous avez voulu rejoindre la mission)

Dimanche 19 Mars - La première Mission débute
(Votre arrivez)

Voila voila,
Bonne chance tout le monde et amusé vous bien.


Les participants

RP Posté : RP posté | Pas encore RP : Pas encore RP | Tour raté : Tour raté

12345678910
Black R. DragoonRP PostéRP PostéPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RP
Elona DimitrianneRP PostéRP PostéPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RP
Nyroc S. WolfenRP PostéRP PostéPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RP
Azuma FujiRP PostéRP PostéPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RP
Soma VikalRP PostéRP PostéPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RP
GM - Monika ElveniaPas encore RPRP PostéPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RP
...Pas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RP
Game MasterPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RPPas encore RP

Codage (c) Miss Yellow pour Libre Graph'



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lun 20 Mar - 17:37
Messages : 148
Date d'inscription : 26/11/2015
Localisation : Dors surement dans un parc ou chez Elona
Emploi/loisirs : Mercenaire Freelance (Civil) et occasionnellement Artiste de rue (faut bien manger)
Humeur : Lunatique, affamé et parle souvent seul (enfin avec Truth mais pour le monde extérieure il parle seul)
Esprit
Voir le profil de l'utilisateur

Lundi 13 Mars
Le tremblement de terre

Black terminait de remplir des papiers pour la (re)création de son groupe de Mercenaires quand c’est arrivé.
Tout d’abord un grondement sourd se fit entendre, puis tout se mit à trembler.
Black, qui était pourtant un combattant endurci et qui avait vécu beaucoup d’événement assez traumatisant, eu un léger blanc, une réminiscence du passé. Avant de reprendre ses esprits.
Il attrapa le fonctionnaire avec qui il remplissait les papiers et le jeta sous une table avec force. Des étagères aux murs s'effondrent sous les secousses, des caissiers d’archivage se couchèrent. En quelques instants, le bureau bien rangé, se retrouva en chantier.
Alors qu’il cherchait à rejoindre la table, Black esquiva de peu une dalle du faux-plafond. Instinctivement, il traversa les derniers mètres en dématérialisé, lui évitant au passage d’être assommé par un luminaire et d’atteindre la table avec le jeune fonctionnaire qui avait enfoui sa tête entre ses bras. Ryuh, lui, se couvrit la bouche et le nez avec la manche de sa chemise pour ne pas respirer la poussière.
Le mercenaire venait de l’ancien royaume de la terre, les séismes il connaissait. Mais celui-ci était différent !
Le séisme, bien que beaucoup moins puissant, était très semblable à celui qui avait provoqué la grande unification des îles, en tout cas, telle était le ressenti de Black.

Après un moment, les secousses cessèrent.
Attendant un peu, Black finit par sortir de sous la table, repoussant les débris du faux-plafond qui gênait. Attrapant son compagnon d’infortune par le col, qui était visiblement légèrement en état de choc, ils sortirent rapidement du bâtiment.
A l’extérieur, c’était la panique totale. Ce qui le frappa, c’était que, étrangement, il n’y avait pas réellement de bâtiment détruit malgré la force du séisme. Des vitres brisées, des poteaux couchés, des façades craquelées, ça oui. Mais aucun des buildings et bâtiments environnant ne s'étaient pas effondrés.
 L’appel à l’aide d’une personne coincé sous un réverbère l’arracha de ses pensées. Il attrapa l’homme toujours en état de choc à côté de lui et le secoua pour le sortir de sa transe. Il réussit à lui arracher son nom, Stephen, puis finalement son aide, ainsi que celle d’autres personnes, pour sortir le blessé de sous son réverbère. Puis un autre. Et puis encore un.

Quand la première équipe médicale arrivèrent sur les lieux, Black se présenta et leur fit un topo de la situation. Les blessés qui pouvaient être déplacés sans risque avaient été rassemblés à l’abris, et des premiers secours rudimentaire appliqués. Ceux qui ne le pouvaient pas être bouger, ou qui étaient bloqués, étaient sous la surveillance quelqu’un. Il termina par annoncer son bilan pour ce qu’il savait : 57 personnes en vie dont 13 blessés graves et 21 plus légers… Ainsi que 6 morts.
Il laissa l’équipe médicale prendre les commandes et s'apprêta à partir à la recherche d’Elona et Livie, quand un secouriste insista pour l'examiner. Après tout, il était couvert de sang.
Il se contenta de dire que ce n’était pas le sien et partit. Il s’était déjà beaucoup trop retenu d’aller chercher Livie et Elona plus tôt, qu’il n’avait plus de temps à perdre.

Plus tard, Black apprit que ce n’était pas seulement Asahi, qui avait été touché par le séisme, mais tout Eterna. Des équipes de secours fut envoyé d’urgence aux quatre coins du pays.
Le conseil devait faire face à une situation de crise, qu’il n’avait plus connue depuis ses origines, il y a 50 ans.


Samedi 18 Mars
Lancement des mercenaires sur un coup de tête

Black était vraiment de mauvais poil, on lui avait imposé d’être présent en ville pour la réunion du conseil, de la foutu bureaucratie, alors qu’il aurait clairement été plus utile directement sur le terrain. Il se demander même comment Elona et les autres pouvaient supporter d’être dans l’inaction à ce point.
Il se sentait inutile, il aurait bien plus sa place avec les équipes de secours. Mais on ne lui avait pas laissé le choix et ça le frustrait.
Il passa sa matinée, à faire le tour des centres d’urgence et des refuges pour avoir un compte-rendu directe de la situation. Les blessés les plus graves étaient toujours hospitalisés et ceux qui pouvait retourner dans leurs maisons y retournèrent, sinon ils étaient envoyés dans le refuge le plus proche quand leur habitations présentaient des risques d'effondrement.
La situation était critique, les services étaient débordés et ne tenaient le coup qu’uniquement grâce aux efforts des bénévoles.
Et dans le flot de tous ses efforts commun pour pallier à la situation, Black avait rencontrés pire que les pillards qui dépouiller maisons abandonnées et magasins, les journalistes, 3 en particuliers, qui faisait le pied de grue devant le centre du conseil depuis le début la crise.
– Vous êtes toujours là ! Vous ne pouvez pas vous rendre utile plutôt ?
La voix du mercenaire était des plus cinglante et acerbe.
– Monsieur Black Dragoon, Nous somme utile, nous relayons l’information. Grâce à nous, tous les habitants d’Eterna savent qu’elle est la situation et que font le pouvoir en place pour les aider.
Monika Elvenia semblait persuadé de l’utilité de ses actions. A peine le séisme était terminé, qu’elle s’était postée, avec son cameraman, devant le centre du conseil et harcelant tout ceux qui y travaillaient pour avoir la moindre information à se mettre sous la dent.
Faisant signe à son collègue, le cameraman se mit à filmer.
– Monsieur Black Dragoon, avez vous des déclarations face aux derniers nouvelles ? Le conseil ne peut rester les bras ballant alors qu’une équipe de secours et trois villes n’ont toujours pas rétabli le contact !
– De quoi vous parlez ? C’est quoi cette histoire ? Et dégage ça de mon visage !!
Il repoussa le micro qu’elle lui coller sous le nez, bousculant par la même occasion le cameraman.
– Hé attention ! Oui, nous avons reçu d’une personne anonyme l’information. Dans le dernier rapport des équipes de secours, trois villes dans la région Sud-ouest au cœur des marais et l’équipe envoyé sur place n’a pas envoyé de signal. C’est une région dangereuse ! Le conseil compte t-il renvoyer une équipe sans connaître la situation ? Ou déclara t-il les villes comme perdu, abandonnant leurs population à leurs sort ?
C’en était trop pour Black, qui était déjà bien au bout du rouleau.
– Vous voulez une déclaration ? Très bien !
L’homme attrapa le micro et regarda droit dans la camera.
– Ici Black Dragoon, représentant des Esprit aux seins du Conseil ! Ceci n’est pas un déclaration officiel du Conseil ! Eterna est en crise, je lance donc comme initiative personnelle, un groupe d’intervention et de sécurité, Les Mercenaires. Un groupe composé de citoyen volontaire et combatif de plus de 19 ans. Comme vous le savez peut-être, malgré l'envoi d’une équipe de secours, une région reste toujours sans nouvelle et coupé des ressources matérielles et logistiques pour se reconstruire après le séisme qu’Eterna à du faire face. Demain, une nouvelle équipe de secours sera envoyé. La région touché étant les marais, une région déjà naturellement dangereuse, l’équipe de secours sera soutenu par les Mercenaires. Le groupe d’intervention devra protéger et guider les secours jusqu’aux villes et villages et les assister pour organiser et reconstruire les villes, ainsi que rétablir des voies de communication et de ravitaillement avec Asahi ! Tout citoyen qui souhaite rejoindre les Mercenaires pour aider l’équipe de secours, devront se présenter ici-même, sur la place devant le centre du conseil, demain matin, 10h00 !
– C’est de bien belle parole ! Mais qui serait assez fou pour partir en territoire hostile alors que vous serez bien en sécurité ici ?
– Je connais très bien la région. Je dirigerai personnellement l’expédition ! Et j'espère bien qu’il y aura des personnes pour soutenir Les Mercenaires, pour vouloir protéger leurs proches et leurs pays, pour la paix ! A demain matin, je crois en votre soutien !
Black rendit le micro à Monika, écrasant au passage sa cigarette sur l’objectif de la caméra.
– Maintenant, cassez vous !
L’Esprit tourna les talons et entra dans le bâtiment. Après être arrivé en haut des marches qui menaient à l’étage de la salle de réunion, Black se fit un Facepalm.
– Et merde, je me suis un petit peu trop emporter ! Comment je vais expliquer ça aux autres ? Je ne leurs est même pas expliquer mon projet pour reformer les mercenaires ! ... Bon, après tout, j’ai déjà fait toute les démarches et j’ai le financement. J’ai pas “vraiment” besoin du soutien du conseil ! Ils n’ont pas vraiment leurs mots à dire sur mes décision personne…
Il tourna la tête vers la porte de la salle de réunion et eu comme un léger blanc, face à ceux qui le regarder.
– … Et merde !


Dimanche 19 Mars
La première Mission débute Ω

Black se tenait devant le centre du conseil des 9h00. Il avait cette fois-ci troqué son imposante besace par un sac à dos, dont il avait soigneusement sélectionner le contenue pour voyager “léger”.
Outre les inévitables dagues, dont il ne se séparait jamais, et l'arbalète qui aller de paire avec un stock de carreaux suffisant.
Il avait pris dans son sac une corde avec un crochet de grappin, un petit pied-de-biche léger “au-cas-ou”, une lanterne avec des bougies, un paquet d’allume feu, avec une petite casserole, une gourde et quelques ration de nourriture sèche, pour finir un nécessaire de premier soin avec une flasque d’alcool.
Il avait prit en plus son habituel équipement de camping, une toiel ciré pour la tente et un fourrure comme couverture.

Black regarda l'arrivé de l’équipe humanitaire dans deux camions tout-terrain qu’ils garèrent sur la place devant le bâtiment du conseil. Une petite douzaine de personne descendirent et commença à vérifier les équipements qu’ils avaient à l'arrière, l’une d’elle vient directement à sa rencontre.
– Monsieur Black Dragoon ?
– Juste Black !
Prenant ça comme une confirmation, la femme lui tendit la main pour le saluer.
– Regina Doubter, je dirige l’équipe.
Black lui serra la main.
– Pas cette fois !
– Sans vous manquez de respect, je dirige cette équipe depuis 7 ans. La majorité d’entre nous sommes des pompiers qui avons l’habitude de travailler ensemble, nous avons aussi deux médecins et un électricien.
– Je ne remet pas en cause votre synergie de groupe ! Juste, contentez vous de suivre mes directives, pour votre sécurité et le trajet, jusqu’à notre arrivée sur-place, où on avisera de la situation !
Regina et Black se regardèrent dans le blanc des yeux.
– Très bien ! Vous prendrez donc la responsabilité de l’expédition.
– C’est déjà le cas.
Reportant son attention sur les camions et l’agitation qu’il y avait autour.
– Vous avez quoi comme matériel ?
Regina regarda à son tour les camions et son équipe, avec fierté.
– Nous avons pris l’équipement habituel. Un générateur électrique, une citerne d’eau, des médicaments ainsi que de l’équipement médical basique. On a aussi prit un émetteur/récepteur radio. Et des paquets nutritives. Après, faire clairement tout l’inventaire serait trop long, mais on devrait être prêt pour toute situation.
– J'espère que tout se passera bien, et que ce n’était en faite qu’un problème radio… Mais je n’y crois pas trop.
Black sortit une cigarette et l’alluma d’une flamme au bout du pouce.
– On attendra jusqu’à 11h00, même si personne ne vient la mission est maintenue. Je pourrais vous protéger seul mais on devra redoubler de prudence. Les marais recèle de très nombreuse menace, surtout depuis le séisme.
– Vous vous attendez au pire ? Vous pensez vraiment qu’on aura des problèmes ?
– C’est mon boulot de prévoire le pire et de l’éviter !

Black s’installa sur un banc pour attendre. Vérifiant encore son sac et affûtant ses dagues encore une fois pour être sur. Puis il démonta et remonta son arbalète, vérifiant soigneusement la mire et l’état de la corde. Comme un soldat sur le point d’aller sur le champ de bataille.
10h00 sonna, il repéra les premiers arrivant.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mar 21 Mar - 13:42
Messages : 162
Date d'inscription : 25/10/2015
Lycan magicien
Voir le profil de l'utilisateur
Suivant les jours qui on suivit, je devais prendre une décision autant pour moi que pour les autres.

Le lundi 13 Mars, je faisais ma chasse quotidienne dans la forêt. J'avais pris un arc et des flèches pour gagner en mobilité. Mes sens de lycans me permettait de sentir mes proies à de grande distance. Je chassais pour avoir de la nourriture et les peaux, je les revendais au tanneur. Sauf que ce jour-là, quelque chose semblait perturbé le calme de cette zone. Mes sens étaient en alerte, me disant clairement qu'il avait un danger. Ne sachant pas de cela pouvait venir, je commençais à m'armer en encochant une flèche. Je regardais partout, dans les airs, sur le sol ou dans les arbres. Les oiseaux semblaient être agitaient. Leur façon de piailler ressembler plus à de la plainte, de la peur. Subitement, un cerf sorti des fourres, il m'avait manqué de me renverser. Des autres suivaient, paniqué comme s'ils fuyaient tous un prédateur. Mais quelque minute plus tard, c'était les prédateurs qui commençaient à fuir à leur tour.

Sans pour autant comprendre ce qui se passait, je sentais le sol vibrer sous mes pieds. Je tentais de garder mon équilibre malgré la secousse. Certains arbres plus fragiles que les autres commençaient à tomber. En restant ici, j'avais plus de chance de me faire tuer par un arbre. Je décidais donc de partir en direction de la meute. Je craignais que ce tremblement de terre puisse blesser Elona, voir la meute tout entière. En arrivant près de la maison de ma mère. Je la voyais tenir son épaule gauche et ses genoux écorcher. Mon père n'avait rien sauf la paume de sa main droite ouverte. J'étais rassurais d'apprendre que Elona et sa fille n'avaient rien. D'autres personnes demandées de l'aide. Des gens étaient coincés, d'autre avait besoin de soins. Ma mère nous a demandé d'aller aider les plus en dangers. Mais ce tremblement nous avait isolés pendant un long moment.

Nous avions compris que tout Eterna avait subi un lourd tremblement de terre. Les équipes d'urgence étaient envoyées d'arrache pied pour secourir les autres secteurs touchés. Je n'aimais clairement pas ce qu'il allait arriver.

Le samedi 18 mars, le conseil avait décidé de se réunir afin de trouver un plan d'actions suite au événement. Les conseils étaient en train de parler entre eux. Pendant ce temps, je restais près de leur salle, les bras croisés. Je me doutais bien que Zack soit inquiet. Et encore, Lian n'avait pas arrêté de fixer depuis tout à l'heure. Je me contentais de l'ignorer pour l'instant. Ce qui m’inquiétait, c'était le plan d'action de Black. Je me méfier un peu de lui, je ne le connaissais pas vraiment. Les raisons d'inquiétude, c'était le fait qu'il avait déclaré qu'ils allaient envoyer groupe dont le but était d'escorter l'équipe d'intervention. Son action allait être à double tranchant. Elle pouvait renforcer la présence du conseil tout comme la décrédibilisé. Maintenant que la machine était lancée, il n'avait aucun moyen de faire machine arrière. Elona allait sûrement rejoindre Black dans cette expédition. Il était hors de question que je la laisse seul, étant donné que la mission allait être périlleux.

Dimanche 19 Mars
Étant donnée que Elona c'était porter volontaire. Je m'étais habitué à l'idée de se lancer dans quelque chose dangereux quand madame en faisait qu'à sa tête. J'avais pris soin de m'équiper du strict nécessaire, d'aiguiser mon épée et de remplir ma gourde de liqueur. Le fait d'être chasseur me permettait de trouver de quoi manger sur le chemin. De ce fait, une simple sacoche attachée derrière de la ceinture avec des soins de premier secours. En arrivants sur le lieu du rendez-vous, je voyais Black en train de nous attendre. Je portais border mon bras gauche comme à mon habitude, à travers ma longue veste rouge. Je tenais mon épée sur mon épaule droite, me mettant bien en face de Black. Je voyais aussi l'équipe de secours se préparant à un long voyage.

- Les marais, cela ne va pas nous faciliter la tâche. Il a des chances que le chemin risque d’être obstrué voir inondé. Une chose Black, à notre arrivais dans la marée attendons-nous aussi que des ennemis en face de la partie. Ce tremblement de terre... Me paraît étrange.

Je n'allais pas le sermonner pour son idée fait sur un coup de tête. Il connaissait les risques et les conséquences de notre échec. Je posais mon épée contre le banc avant de me tenir debout en regardant les préparatifs.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mer 22 Mar - 17:12
Messages : 88
Date d'inscription : 14/11/2015
Humeur : 1 RP = 1 Soma sauvé
Harpie
Voir le profil de l'utilisateur
“ Je
devais
venir „


Ce que je vais vous raconter, est l'une des premières missions auquel j'avais participé, mais aussi ma rencontre avec Black R. Dragoon, un individu mystérieux du Conseil.

Pour commencer, c'était le lundi 13 ars, une journée sympathique avec un ciel bleu. Je pense qu'il était aux alentours de 9h55, tandis que je cherchais un arbre où j'allais passer le reste de ma journée à dormir. J'allais pouvoir grimper à ce que j'espérais être mon repos quotidien, mais un événement fort étrange se déclara : la terre tremblait, comme si plusieurs personnes s'amuseraient à piétiner tout à tour avec une grande force.
Puis, des choses tombaient de certains stands, des gens paniquaient, craint au tremblement de terre. Tremblement de quoi ? Je n'avais aucune information auprès de ce mot, aussi, je voulais interroger des passants pour le savoir. Mais la panique grandissait quand des vitres non loin d'un building éclatèrent. En quelques instants, ce fut le chaos sonore dans toute la ville. Les vibrations, ce n'était pas naturel, il y avait un utilisateur de la terre derrière tout ça, j'en mettrais ma main à couper. Décidant de m'envoler en me transformant, j'atteignis les hauteurs pour prendre un point de vue aérien sur la situation : c'était incroyable, les dégâts causés étaient minimes mais sur une grande partie de la ville. Il fallait que je me rendes au Conseil, et vite. Peut-être que d'autres personnes s'y trouvaient.

~~~~~~~~

Cinq jours plus tard, tout le Conseil était réuni pour discuter du désastre auquel Asahi... Non. Tout Eterna avait subit ce séisme d'une ampleur impressionnante. Apparemment, il semblerait que cette situation de crise ne s'était pas fait depuis plus de 50 ans. L'année correspondait plus ou moins à la venue au monde des harpies, mais jamais nous n'avions subit ce cataclysme, vivant sur des îles flottantes dans le ciel. Mais j'en parlais vite fait à tous. Ils me regardèrent tous assez interloqués. En effet, j'avais pas vraiment parlé de mon passé, car je le trouvais pas pertinent du tout.
Mis à part cela, j'avais seulement écouté tout ce qui se disait à partir de là. C'était sans compter l'arrivée d'une personne aux longs cheveux bleus, sans indiscrétion, terminant grosso modo par notre inutilité à son projet. La plupart d'entre nous le regardaient, avant que je tousse pour m'exprimer.

"Personnelles ?"

~~~~~~~~

J'adhérais beaucoup à l'idée de secourir les personnes aux Marais. Premièrement, je connaissais peu la région, car lointain dans mes souvenirs. De plus, qui dit marécages dit eau, et donc, j'aurais une bonne utilité là-bas. Et comme harpie, un être volant pourrait s'avérer avantageux pour du repérage aérien. Toutes ces conditions réunies me disaient qu'il fallait agir et ne pas rester à dormir sur une branche d'arbre. J'avais seulement mon habit, et rien d'autre sur moi. Je ne savais pas non plus ce qu'était une "expédition", j'espérais donc qu'on puisse me l'expliquer là-bas.
Une fois sur les lieux du rendez-vous, j'inspectais ce qui me semblait curieux, ces gros engins de métal étaient impressionnants, ainsi que le matériel ici et là en ce lieu. C'était alors qu'une personne m'interpella, disant que les civils étaient... Elle s'inclina rapidement, s'excusant de son erreur. Elle se rapprocha de moi, tenant à tout prix pour se faire pardonner.

"Monsieur Vikal, je m'excuse encore de vous avoir pris pour un civil. En quoi puis-je vous aider ?"

"Remerciez-le d'avoir créer tout ça. Sans lui, je serais pas curieux au point de voir de quoi il s'agissait. Pour commencer, c'est quoi ces... Engins ?"

"Les véhicules tout-terrain ? Vous ne savez pas ce que c'est ?"

"Euh... Oui. Je sais même pas ce qu'est une expédition..."

Elle se tenait le front, sans doute pour souligner le désastre que je faisais en arrivant, main dans les poches, sans m'informer de quoique ce soit. Elle soupira, avant de pointer Black, assis sur un banc, avec Nyroc, non loin de là.
Je la remerciais, avant de me diriger vers, tentant de sourire le plus efficacement possible, avec un signe amical de la main pour saluer, pas pour se serrer.

"Bonjour à vous. Mhh... On m'a dit que tu pourrais m'expliquer tout cette organisation. Du coup... J'aimerais bien, s'il te plaît."

J’essayais d'y mettre les formes de politesse, mais j'avais bien du mal à me faire paraître convaincant. Il fallait espérer qu'une autre personne puisse m'aider, dans le cas où il me répondrait pas.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mar 28 Mar - 13:13
Messages : 439
Date d'inscription : 23/10/2015
Localisation : Dehors ou dans une couette
Emploi/loisirs : S'occuper de sa race
Humeur : Bonne, toujours~
Lycan
Voir le profil de l'utilisateur







Une petite promenade ?


Lundi 13 Mars - Le tremblement de terre

Cette matinée là était le jours de ma filature au prés de Livie ...enfin derrière Livie ... enfin, c'est elle que je suivais.
Pourquoi me demanderais vous ~ Hé bien simplement que la demoiselle était revenue à la maison avec quelque blessure et qu'elle n'avait pas voulut expliquer d'où venait ses marques. Je n'avais pas insister, elle n'avait reçut aucun commentaire de ma parts sur son silence et je n'avais même pas tenter de lire ses penser. Mais le lendemain matin je l'avais suivit telle une proie que je chassais.

Il ne se passa rien de particulier pour Livie, elle discutait tranquillement avec un groupe d'amis. Lorsqu'elle tourner la tête un peu trop vers moi, je stoppais le temps et me déplacer à un autre endroits. Oui, je faisais beaucoup d'effort pour qu'elle ne me remarque pas. Pas parce que j'avais peur de sa réaction, mais plutôt parce que je ne voulais pas qu'elle change de comportement à cause de moi.

Quelqu'un d'autre aurai pu penser que je perdais mon temps, mais moi j'avais décider de rester ici tout la journée si il le fallait !!
Mais je n'eu pas à le faire heureusement, enfin ... l'acte qui me fit bouger n'était pas joyeux. Il y eu un très gros tremblement de terre, d'amplitude "J'en ai aucune idée" mais il fut assez fort pour mettre plusieurs personne par terre et exploser les vitres.

Ni une ni deux je sauta sur Livie et son groupe d'amis pour les écarter des débris de verre qui tomber et les protéger. J'utilisais aussi mon pouvoir de temps et glace pour faire du mieux que je pouvais pour protéger d'autre enfants.

Des que les secousses furent terminer, je partis discuter avec les enseignant , gardant toujours un yeux sur Livie. Ne pouvant pas faire grand chose de plus je me transforma en lycan et je pris Livie sur mon dos. Elle aurait put se transformer elle aussi, mais j'étais plus rapide qu'elle, même avec une personne sur mon dos. Tous façon je n'avais rien à lui dire et pas spécialement envie de lui dire pourquoi j'étais à son école.

Grace au lien télépathique qui se trouve entre les lycans je put entendre un membre de la meute, qui avait surement était envoyer par les autres pour prendre de mes nouvelles. Je put le rassurais et il put me dire que certain membre avait était blesser, mais ma mère c'était rapidement mis à soigner tout le monde.

Je promis de faire un tours dans la semaine,puis il retourna au village et moi je rentra dans ma maison pour évaluer les dégâts.

Les vitrier vont être heureux.

Samedi 18 Mars - Lancement des mercenaires sur un coup de tête

Cela faisait bientôt une semaine que le tremblement de terre c'était passer. Le BTP était un endroit qui recruter étrangement en se moment, mais je m'en contre ficher. Moi ce qui m’intéresse c'était les villages de la zone Marais qui ne répondait pas. Une des choses à traiter pour la réunion aujourd'hui, même si en se moment on en faisait une tout les jours.

Quoi qu'il en soit, la réunion débuta doucement sans Black, ce qui ne m'étonna pas, après tout en temps normale c'est ... habituel, mais maintenant avec les événement qui se passe , c'était limite obligatoire, monsieur esprit "je gères la situation".

En tout cas son ...entré fut ... remarquable. J'avais l'habitude de l'entendre parler tout seul, mais je ne put m’empêcher de le regarder d'un air blaser, mélanger à un " MAIS TES SÉRIEUX" et un " ...oki~"

Plus tard je parla à Maya en priver, histoire de lui demander si elle voulait bien garder Livie pour nous, je comptais bien partir avec Black, pas que je n'ai pas confiance en ses capacité, mais plutôt parce que je voulais moi aussi me rendre utile.

Maya accepta avec joie~
C'est donc dans la soirée que je me rendis avec Livie à la maison des Flowright. Je trouvais que c'était une très bonne idée de faire en sorte que Livie s'attache à ma meilleur amie. De plus, pour moi Livie sera mon héritier de ma place au conseil et donc j'allais devoir la former. De se fait, la mettre en contact avec d'autre conseiller était une bonne chose.


Dimanche 14 Mars - Le début de la mission

J'ai put passer ma soirée en tête à tête avec black , même si le matin il partit plus rapidement du lit que moi. Mais pas comme si cela n'était pas habitue, et comme d'habitude le petit déjeuner était préparer pour moi.

J'avais pris mon temps pour le petit déjeuner et prépara un petit sac à dos. Black m'avait conseiller de prendre le minimum. C'est à dire une tenue complète de rechange, une trousse de secoure, un briquet, quelque barre de céréales, une bouteille d'eau. Quand à ma lance elle était simplement placer derrière mon dos pas dans mon sac , n'étant pas une lance ... pliable~

Quoi qu'il en soit, je n'arriva pas en première sur le lieux de rendez vous, devant le conseil. Black était déjà à parler avec tout le monde et je put reconnaître très facilement le papy lycan et le piegeon bleu.
Je ne fit pas de signe à Black, on c'était séparais il y a même pas deux heurs, puis il semblait occuper~ En fait, tout le monde était prés de lui.

Du coup je décida de rester un peu en retrait, m'aimant pas spécialement les bains de foules. Déposant mon sac à dos par terre, je m'adossa à l'un des camions de l'expédition.




Codage by Lamire

_________________

Fiche de présentationFiche de RelationDemande de rp

~Un peu plus sur moi~
Je suis une chiante ,mais je l'assume assez bien~
Je suis nul en orthographe~ et si vous vous plaignez trop je brûlerais vos yeux en jouant avec les couleurs et les lettres~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lun 3 Avr - 17:23
Messages : 325
Date d'inscription : 24/10/2015
Localisation : Dans son bureau ou à sa villa
Emploi/loisirs : Futur chasseur de prime
Humeur : Triste
Magicien
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-tail-tnd.forumactif.fr/





Lundi 13 Mars - Le tremblement de terre


Azuma était dans un magasin pour acheter de la nourriture pour sa famille, il regarda la liste de course en ayant laissé son fils à sa petite sœur. Il était en train de mettre la nourriture dans son casier en le poussant.

Soudain, il avait ressenti que le sol était en train de bouger, les objets tombaient aux sols. Il s’était mis par terre pour ne pas tomber. Quelques minutes plus tard, les tremblements, c’étaient arrêté un instant, alors il se leva doucement en reprenant ses esprits, il y avait très peu de blessés, mais le jeune mage pensait qu’à Kurogane.

Il avait sorti son téléphone pour appeler chez lui, mais personne ne répondait, cela l’inquiète énormément. Donc le jeune homme commença à courir vers sa villa en ne voulant pas reprendre sa voiture, car il y aura surement des bouchons. Il était arrivé chez lui en ouvrant assez rapidement la porte.

- Kurogane ! Katara !

Puis sa sœur l’avait appelé, elle se trouvait dans le salon, donc le jeune mage était rentré en voyant sa sœur tenir son fils.

- Tout…. Va bien….?

Azuma regarda son fils qui dormait, il avait bien vu que son fils respirait, il reprend son souffle. Il leva sa tête pour voir que sa sœur était légèrement blessée.

- Il va bien Azuma, ne t’inquiète pas
- Ah, je suis soulagé et toi, tu vas bien ?
- Ne t’inquiète pas, je me suis cognais la tête.

Des larmes coulaient sur le visage du jeune mage, il avait pris son fils dans les bras en le serrant, il l'avait aussi fait des bisous sur le crâne de son fils. Il ne voulait pas perdre son fils unique. Il garda son fils pendant plusieurs minutes, après il le déposa au lit avant de voir les quelques petits dégâts dans la maison. Il fallait surement faire des réparations, donc il devait trouver un bon contrat qui lui permet de gagner de l’argent.


Ensuite, il avait fait les courses, en regardant les dégâts dans la ville. Il y avait appelé sa mère pour savoir si elle allait bien, sa famille et sa belle-famille avaient aussi appelé pour avoir des nouvelles.
Après ce jour-là, il cherchait des contrats pour gagner de l’argent au vu des réparations dans sa maison.


Samedi 18 Mars - Lancement des mercenaires sur un coup de tête

Il n’arriva pas à trouvé de mission, puis le samedi, le mage de vent était devant la télé. Un homme commença à parler, il faisait surement parti du conseil. Il réfléchissait pendant plusieurs minutes pour savoir, si le mage devait faire ses missions. Quelques heures plus tard, il décida de prendre cette mission pour gagner de l’agent et aider surement la population qui se trouvait à Eterna. Il avait reçu l’appel de sa belle-famille pour garder Kurogane, sa sœur voulait partir pour aider sa mère. Alors il avait ramené sa sœur chez ses parents et il avait pris la route pour donner son enfant à Maya pour la garder. Il s’était rendu compte qu’une enfant se trouvait dans cette villa. Il retourna chez lui pour se préparer, avant d’aller dormir


Dimanche 19 Mars - La première Mission débute

Azuma Fuji se réveilla en allant manger son déjeuné calmement, il c’était habillé en prenant ses armes. Avant de sortir le jeune mage téléphona à Maya pour avoir des nouvelles sur son fils, il avait bien compris que tout allait bien, alors il sortir de chez lui. Sa sœur lui avait envoyé un message pour l’encourager et lui dire de faire attention à sa vie.
Quelques heures plus tard, il était arrivé au lieu du rendez-vous et il avait vu que des personnes étaient présentes. Il avait reconnu Elona et son gardien, il avait aussi reconnu les deux hommes qui étaient surement au conseil. Le mage de vent les regarda en souriant, il s’approcha d’Elona, car il faisait confiance qu’à cette jeune femme.

- Bonjour, je viens pour la mission

Il resta silencieux en regardant l’homme qui parlait à la télévision.

©Eikyuu

_________________

Merci à Erin

Spoiler:
 


Merci à Kahla
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mer 31 Mai - 6:32
Messages : 148
Date d'inscription : 26/11/2015
Localisation : Dors surement dans un parc ou chez Elona
Emploi/loisirs : Mercenaire Freelance (Civil) et occasionnellement Artiste de rue (faut bien manger)
Humeur : Lunatique, affamé et parle souvent seul (enfin avec Truth mais pour le monde extérieure il parle seul)
Esprit
Voir le profil de l'utilisateur
H-RP : Sal’tation,
Je tenais à m’excuser pour les… 2 mois de retard. J’ai eu un maxi blocage pour la mission.
Mille excuses, la réponse est donc “““légèrement””” bâclée et très brouillon.
On vas dire que l'exaspération du perso à déteint sur moi.
Encore désolé pour le maxi retard, et merci à ceux qui participeront encore malgré ce début vraiment catastrophique.
Bye bye.
Nyroc, le gardien d’Elona, était le premier arrivant.
Black terminait de remonter une énième fois son arbalète, quand celui-ci vient se planter juste en face de lui et, surement pour la première fois, il lui parla directement.
Le mercenaire du faire un effort énorme pour garder son calme, mais, malgré tout sa bonne volonté, il n’y arriva pas et répondit de un ton des plus glacial et acerbe.
– Putain, t’es pas le gardien d’Elona pour rien ! Bonjour ou Salut, c’est pourtant pas compliqué ! Et bordel de merde, bien sur qu’on vas en chier dans les marais, c’est des putains de marais ! Alors merci, pour tes remarques ôôôô combiens pertinentes.(ironie) Mais qu’on me foute la paix et qu’on me laisse faire mon boulot.
Il termina de viser la dernière pièce de son arbalète en fulminant.
– Un putain de Ministre de la guerre dans un pays démilitarisé ! Putain la blague ! Je suis un Mercenaire ! Pas un putain de politicien ! J’en est rien à battre de toute vos connerie administrative !
Putain, putain putain… Oui, Black était sur les nerfs.

Cela faisait maintenant un an qu’il bossait sur la (re)formation des mercenaires, avant même de rejoindre le conseil. Et sans le tremblement de terre, il aurait lancé les Mercenaires lundi après-midi, et son réseau d’informateur, qui était déjà en place, aurait alors transmis les demandes d’intervention et les situations aux quatre coins d’Eterna.
Il avait même étudié tous les textes de lois, de protocoles, du code-pénals, et bien plus encore… Tous ses truc ultra chiant de la bureaucratie et de la politique. Toute ses règles et contraintes, qui dicte ce qui est moral ou non, sans tenir compte des situations ou des causes. Black trouvait ça tellement froid. Et pourtant, il avait dû tout lire pour savoir jusqu'où pouvait aller son organisation, dans quel mesure il pouvait agirre, comment contourner chaque lois si besoin est… Au point, qu’il savait déjà les peines qu’il risquait si ses crimes étaient reconnue, et comment les éviter aux maximums.
Et à écouter tout le monde, tout ses efforts étaient futile et qu’il ne savait pas ce qu’il faisait.

Pourtant son intervention était loin d’être irréfléchi, bien que ““légèrement”” prise sur un coup de tête, elle était parfaitement calculé et mesuré.
En situation de crise, le conseil doit donner et appliquer, dans les 24 à 48 heures, des mesures et un protocole pour pallier à la dite situation. Et ceux jusqu’à la résolution de la situation de crise.
Avec ou sans son intervention, Black savait parfaitement que la situation était merdique et bien plus encore.

Et pour le coup, les propos de Nyroc l’énerver d’autant plus qu’il les avait déjà entendu une quinzaine de fois, et qu’il en avait ras le cul de répéter encore et encore qu’il savait ce qu’il faisait, c’était pas la première fois qu’il faisait face à ce genre de crise.
Et Black vas la gérait, pas comme un putain de conseiller, le cul vissé sur une chaise, mais comme un putain de mercenaire, à foutre des mandales sur le terrain.

Ryuh remit son arbalète sur son épaule et se leva pour s’éloigner du gardien, avant de péter encore plus un cable… Quand il vit Soma Vikal arrivait.
Le facepalm de Black face a la demande du conseiller fut magistral.
– Calme… Tout vas bien se passer… Il est inutile de s'énerver encore plus… Calme… … … On est tellement dans la merde…
Murmura Black pour lui même. Avant de prendre une grande inspiration.
Puis il répondit succinctement à la demande de l’harpie.
– Cette “organisation” est prévu pour sauver le cul de trois villes, d'environ 10 000 habitants chacunes, et des 20 pelos que Nous leurs avons envoyé en aide, suite au tremblement de terre… Sans absolument pas tenir compte que le secteur de marais, où elles se trouvent, est déjà, en temps normal, une zone de mort, où le trois quart des bestioles qui si trouves, veux te bouffer. Et au vu de la situation, je dirais que c’est deux fois plus la merde maintenant… Mais bon, dans une zone de mort, c’est normal tu sais, de considérer comme complètement inutil d'envoyer un escorte armé et combative, pour protéger les civils et les secouristes dans leur boulots… Mais bon, c’est beaucoup mieux de reprocher à des personnes de faire ce qu’il faut, quand il le faut… Maintenant, si tu veux bien, je vais aller faire la chose la plus inutile de monde dans la situation présente… Aller vérifier que les gentils secouristes on pensait à prendre l’inutil armement que je leur avait demandé de prendre en plus ! Pour alourdir leurs équipement, juste pour le plaisir !
Le mercenaire posa ses mains sur les épaules de Soma et le dirigea vers Nyroc.
– Bien entendu, si tu as d’autre questions, fait toi le plaisir de demander à Mister Nyroc. Il se fera une joie de répondre à toute tes questions, dans les moindres détails.
Il le lâcha et partit.

Il avait vue du coin de l’oeil Elona arrivait et se mettre un peu en retrait. Black ne se dirigea pas vers elle, ils c’étaient croisés y a pas quelques heures ce matin, mais alla plutôt directement voir l’une des personnes qui faisait l’inventaires à l'arrière d’un camion.
– Salut, je voulais savoir si vous avez bien pris ce que j'avais demandé de prendre en plus ? … Hier ? … Une arme à feu pour chaque secouriste ?
Le silence de la personne était limpide sur la réponse. Alors qu’elle ouvrait la bouche pour donner les raisons, une autre voix se fit entendre.
– J’ai ignorée cette requête. Nous sommes une équipe de secour. Pas des policiers ou des soldats !
– C’était pas une requête, ni une recommandation ! C’est un impératif. Equipe de secoure ou non, vous n’aiderez personnes dans le ventre de la première bestiole venue.
Black prit le bloc-note de la personne à qui il avait demandé et inscrivit en gros une adresse, un numéro ainsi que la commande, une dizaine d’arme à feu.
– Vas à cet adresse et montre ça, “il” fera le reste ! T’as 30 minutes !
La personne le regarda hésitante.
– 29 minutes et 20 secondes !
La mine des plus renfrognée et le regard noir de Black lui suffit à se faire obéir.
Régina, elle, campait sur sa position.
– Je refuse que mon équipe ait à porter des armes !
– Je M’en Bat Royalement Les Couilles ! Si je dois coller des coups de pied au cul pour qu’on suive Mes directives, je le ferais sans problème ! Vous me collerez un procès plus tard, quand vous serez revenu en vie ! Pour le moment, je ferais tout pour ramener le moins de cadavre possible !
– Vous assumerez les conséquences de vos actes ! Chaque mort sera sur votre conscience !
– 34 792 ! C’est le nombre exacte de personne portée disparue là-bas ! Si Vous et votre équipe mourez, ses 34 792 personnes, sont morte elles aussi ! Alors restez en vie est votre priorité ! Et Pour cela, je me contrefout de vos état d’âme, je vous collerais à tous une arme dans les mains !
Black inspira un bon coup et se massa l’arrête du nez. Sans Truth dans les parages pour détendre l'atmosphère, le mercenaire était bien plus sur les nerfs et la situation ne l’aidait pas à se calmer. Mais il réussit tout de même à descendre d’un cran pour s’expliquait “posément”.
– Tu te rend compte que dans le meilleur des cas, on ne sera que 6 à vous protéger... 6 combattants, volontaire à risquer leurs vie, qui, pour la plupart, n’ont pas d'entraînement pour la protection en équipe et les affrontements de groupe. En territoire hostile, un groupe de 6 personnes, n’arrive à protéger efficacement que 4 à 5 personnes passif. Vous êtes une douzaine ! Donc à moins que vous ne soyez un minimum armée pour vous défendre et gagner du temps, à la première merde, on vas assurément avoir des pertes ! Donc, si tu ne veux pas voir tes collègues mourirs, laisse leur la possibilités de se défendre, d’augmenter leurs chances de survivre.
Régina était furieuse. Elle ouvrit la bouche pour répliquer, mais... rien ! Aucuns mots ne sortit ! Pourtant Black sentait qu’elle voulait sortir quelque-chose, n’importe quoi et il lui en laissa pourtant bien le temps de chercher.
– Une quelconque remarque ? … Non ? … Aucune ? … Dite moi au-moins une chose… Tu veux qu’on vienne te sauver si il y a un problème ? C’est juste à titre informatif ! Savoir si on gaspille notre temps à te sauver ou plutôt à sauver quelqu’un d’autre… Ça serait bête d’aller à l’encontre de ta volonté.
Ryuh ne patienta même pas pour entendre la réponse, il s’avait rien qu’en croisant le regarde de Régina. “Je veux vivre, c’est tout !” Voilà ce qu’elle disait clairement. Comme tout ceux avant elle. Black était devenue des plus acerbes et silencieux. Une tension oppressante autour de lui.

Il porta instinctivement ses mains à ses dagues en bas de son dos. Les firent coulisser de leurs fourreaux, bien en mains il changea deux fois le sens de prise, avant de les renvoyer dans leurs écrins de cuire à sa ceinture.
Il avait comme l’impression d’avoire fait un bon de 300 ans en arrière. La même tension, la même vigilance, le même grisement. La situation aller partir en couille d’un moment ou d’un autre.
Le vieux mercenaire Black Dragoon était bien de retour, et ça va chier !

H-RP : Sal’tation,
Je tenais à m’excuser pour les… 2 mois de retard. J’ai eu un maxi blocage pour la mission.
Mille excuses, la réponse est donc “““légèrement””” bâclée et très brouillon.
On vas dire que l'exaspération du perso à déteint sur moi.
Encore désolé pour le maxi retard, et merci à ceux qui participeront encore malgré ce début vraiment catastrophique.
Bye bye.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lun 5 Juin - 15:22
Messages : 162
Date d'inscription : 25/10/2015
Lycan magicien
Voir le profil de l'utilisateur
D'autres volontaires avaient décidé de se pointer pour cette mission de grande envergure. Le conseillé  Soma, Elona à ma plus grande habitude et aussi le mari de la disparue. La remarque que j'avais faite à Black lui avait fait sortir de ses gonds. La manière dont il m'avait parlé était désagréable. J'espère pouvoir parler avec lui sur la mission. C'était à croire que la pression était suffisamment lourde pour qu'il manque de sang-froid. Cela dit, je comptais bien lui rappeler sa position au sein du conseil et de ses devoirs. Il n'était pas question qu'ils agissent de manière irresponsable à cause d'un mot déplacé. Je regardais Elona lui faisant clairement passé un message : " il ne faut pas que Black en fît trop."

Je continuais de regarder l'homme de Elona parlé à Soma. Le pauvre, il avait posé la question à la mauvaise personne actuellement. En plus, il avait quand même osé me l'envoyer à moi. Je connaissais très peu de chose sur les harpies. Ce peuple ailé, avait encore beaucoup de mystère et eux-mêmes avaient du mal à s'habituer à leur nouvelle vie. Je me dirigeais vers Soma en lui parlant concrètement.

- Laissez le tranquille pour un moment. Il d'autre truc plus urgent à s'occupé. Cela dit, A notre arrivé dans les marais je voudrais vous demandez un service.

Il avait quelque chose auquel, je voulais être sûr qu'il n'avait rien qu'ils puissent nous agresser depuis le ciel. Vikal Soma était une Harpie et la capacité de voler pourrait être utile. Ensuite, j'allais en direction de Azuma. L'idée qu'il soit là ne me dérangeait pas. Ce qu'il me dérangeait, c'était de savoir ce qu'il comptait vraiment venir ? Après ce qui était arrivé à sa femme, je me demandais si, il tenait encore le choc. Je ne disais rien en le regardant. La seule chose que je pourrais lui dire, c'était de rester en vie. Soudainement, j'entendais Black parlait à un des hommes de l'équipe de secours. Je restais silencieux avec ce qu'il avait dit. Il n'avait pas tort dans le fond, mais donner une arme à une personne qui ne sait pas s'en servir voir même panique devient aussi danger.

Les proportions que prenait Black n'allaient pas en bon train. Je comprenais ces choix, mais, certain était quand même à écarter. Je retournais auprès de ma conseillère avant de poser à côté d'elle. Je ne lui disais rien, mais intérieurement. Les agissements de Black m'avaient agacé, mais, je risquais d'avoir besoin d'aide pour raisonner ce conseiller.

La mission risque d'être dure et cruelle, mais, c'est avec votre détermination et votre force qu'on remplira notre devoir. Pacificateur, rappelez-vous-en, si votre frère d'armes à besoin d'aide. Soutenez-le !

Ces mots avaient fait irruptions dans ma tête mais, ils avaient toujours sens auquel je n'arrivais plus à m'y faire. Je refusais que cette missions soit résolue par des morts.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam 10 Juin - 16:46
Messages : 325
Date d'inscription : 24/10/2015
Localisation : Dans son bureau ou à sa villa
Emploi/loisirs : Futur chasseur de prime
Humeur : Triste
Magicien
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-tail-tnd.forumactif.fr/



Azuma regarda entour de lui en voyant que les personnes n’étaient pas tellement intéressantes. Il avait bien vu que Black était totalement énervé, il le trouvait ridicule, c’était lui qui allé diriger la mission. L’homme était surement un novice, car il ne fallait pas perdre son sang-froid pour réussir une mission, il l’avait appris quand le jeune mage se trouvait à la police. Azuma voyait que le gardien d’Elona se dirigeait vers lui pour le regarder. Il le fixa en voulant savoir ce que cette personne lui voulait ? Le jeune homme avait salué tout le monde, il trouvait ça irrespectueux de ne pas répondre. Le mage du vent avait déjà rencontré se gardien pendant les réunions du conseil quand il était le gardien de Mélodie.

Il détourna les yeux pour l’ignorer, le jeune homme avait vu qu’un autre homme avait été engueulé par la même personne. Il trouvait ça encore ridicule, alors il posa ses yeux sur la jeune louve en voulant lui parler. Cependant, il a entendu encore des cris, il soupira en voyant que c’était la même personne qui parler fort. La mission sera tellement chiante, Azuma trouvait que les membres du conseil sont ridicules, sauf Maya et Elona. Le jeune homme trouvait les personnes sont très incompétent, mais il avait réussi gérer un commissariat pendant plusieurs années. Il pensait à l’état de la police en ce moment, il posa à nouveau les yeux sur Elona, c’était la seule personne qui pouvait discuter normalement avec lui.

- Tu vas bien ? J’ai posé mon fils et j’ai vu ta fille adoptif et je suis content que tu ne sois pas blessé.

Il la regarda sans rien dire à nouveau, il attendait aussi le début de la mission.

©Eikyuu


_________________

Merci à Erin

Spoiler:
 


Merci à Kahla
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mer 21 Juin - 19:28
Messages : 439
Date d'inscription : 23/10/2015
Localisation : Dehors ou dans une couette
Emploi/loisirs : S'occuper de sa race
Humeur : Bonne, toujours~
Lycan
Voir le profil de l'utilisateur







Une petite promenade ?


Dimanche 14 Mars - Le début de la mission

Je put voire rapidement que Azuma se présenter aussi à la mission. Celui ci me le confirma en s’approchant de moi par de simplement. J’étais heureuse de le voir ici et je lui souris à sa petit présentation, il faut dire que nous n’avions pas eu beaucoup de contact depuis la disparition de Mélodie et même si nous étions pas les meilleurs amis c’était un homme que j’apréciais. C’était un ex policier, savoir que quelqu’un savait au moins manipuler une arme à feu rassurais peut être Black et puis Azuma reste quelqu’un lier au conseil. Après tout Satoru est son grand frère~

J’observa de loin l’atéraction entre Black est l’autre personne, mais ne n’y prete pas plus attention. Oui il se montrait sur les nerfs, mais je peux le comprendre et puis c’est “humain” comme comportement, le pire n’était pas de péter un plombs mais de ne pas savoir comme gérais la situation quand elle partira en cacahuète.

Nyroc vient se poster près de moi, sur un mur on pouvait voir deux lycans accoudé~C’était prés que drôle. Il ne parla pas et je ne lui rien non plus, mais je sentais qu’il n’avait pas aimé la façon dont lui avait parlé. Mais devrais je lui rappeller comment lui aussi parle ? Les deux hommes se ressemblaient … c’était des vieux tous les deux pour moi ~

Azuma fut celui qui brisa le silence et par la même occasion celui qui me fit sortir un son~

- Ca va , je ne suis pas blesser comme tu vois~~j’ai passer une bonne soirée.

Je me décolla de la parois et fit bouger un bras puis l’autre de façon circulaire~

-  Et toi,ça va,pas trop stresser ?

Cela devait être la première fois qu’il laisser son enfant seul~

Quand il parla de ma fille je souris un peu plus. Oui Livie n'allais pas rester chez la meute pour une fois. Les loups avait eu aussi des chose à réparais et en mon absence c'était de nouveau mes parents qui gérais le tout. Ils ont toujours était un peu les ... maires du campement ... si l'on peut dire comme ça.




Codage by Lamire

_________________

Fiche de présentationFiche de RelationDemande de rp

~Un peu plus sur moi~
Je suis une chiante ,mais je l'assume assez bien~
Je suis nul en orthographe~ et si vous vous plaignez trop je brûlerais vos yeux en jouant avec les couleurs et les lettres~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mer 21 Juin - 23:20
Messages : 88
Date d'inscription : 14/11/2015
Humeur : 1 RP = 1 Soma sauvé
Harpie
Voir le profil de l'utilisateur
“ Un
début
tendu „


Bon, pour l'aide, je pouvais faire une croix. Il me répondit en y mettant des arrondis... pas si ronds que ça, pour tout dire, mais c'était déjà une personne honnête. Une personne qui, malgré son ton, restait digne d'être suivi. Je savais pas si je pouvais déceler du sarcasme dans ses propos, même à ce temps présent. Cependant, ce que j'étais sûr, c'était que le gardien d'Elona allait pouvoir répondre à mes fameuses interrogatives, tandis que le teneur de cet expédition s'en alla ailleurs, assez crispé.
Je me tournais vers Nyroc, prêt à lui demander la même chose à Black, quand il fut le premier à parler. Il s'était déjà déplacé, confiant en lui, pour m'expliquer un peu le tout. Enfin, une chose attisa ma curiosité. Il me demandait un service ? Une fois aux marais ? Oui, c'était l'endroit où nous allions, mais pourquoi demander ça à moi ?

"Euh... Cela dépend de quoi vous souhaitez me voir accomplir."

J'étais assez perdu dans cette situation. Les contacts sociaux, tout ça, tout ça, j'avais encore du mal à m'instaurer ce nouveau mode de vie. Peut-être qu'il faudrait laisser le temps faire son œuvre, sûrement...
Je tournais un peu de la tête pour observer les alentours : entre les longs cheveux bleus assez remonté contre les membres de l'expédition, Elona et Azuma papotant dans leur coin, je pensais que bien plus de volontaires allaient se proposer pour régler cette crise. À croire que le peuple ne se souciait pas du malheur des autres. J'étais bien le premier à dire ça, surtout de ma propre nature. S'il ne s'agissait que d'humains, j'aurais ignoré l'appel. Mais en étant membre du Conseil, et pour peu que des harpies soient impliqués de manière directe ou indirecte, ma présence était requise, même si le recrutement se faisait sur le volontariat.

Bon, pendant que mon auditeur réfléchissait, je me devais de lui dire quelque chose.

"Espérons que tout se déroule sans accrocs... Ce qui relève de l'impossible."

Bizarrement, je repensais aux guerres civiles entre harpies, qui avaient déchiré nos relations que chacun avait tissé. De plus, je me rappelais aussi de ce moment où j'ai dû, avec l'aide d'autres, défendre un village d'une attaque surprise d'un groupe inconnu.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeu 6 Juil - 17:07
Messages : 34
Date d'inscription : 21/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Je n'y croyais pas une seule seconde ! Le boss m’envoyait comme journaliste de terrain pour suivre la grande idée de Black R. Dragoon, le nouveau membre du conseil qui, depuis son arrivée, faisait pas mal couler d’encre. Pour une fois que nous étions sur la même longueur d’onde, je n’allais pas lui cracher dessus. Habituellement, c’était plutôt… Va là-bas, même si tu n’aimeras pas. Quel type celui-là aussi…
J’avais pu moi-même avoir affaire avec le conseiller Dragoon il y a de cela moins de 24 heures. C’était mouvementé, mais je me doutais bien qu’avec cette tension, il n’allait pas être de marbre. J’ai réussi à obtenir nombre d’informations sur quelques traits de leur personnalité, par moi-même ou par d’autres intermédiaires. Il n’empêche que j’étais à la fois excitée d’être une envoyée spéciale, mais à la fois… Effrayée ? Craintive ? Morte de trouille ? Et si je mourais ? Si ma carrière s’arrêtait là ? Que deviendrais-je, ô moi la grande Monika Elvenia, journaliste montante dans la popularité.
Trêves de fioritures, avec mon cameraman et mon ingénieur en son, je les ordonnais de me suivre là où se trouvait le lieu de préparation de l’expédition. Qu’allais-je trouver en ce lieu ? D’autres journalistes ? J'abattrais la concurrence. Des volontaires ? Plus d’histoires à raconter ? Des membres importants ? Des ragots encore plus croustillants pour nos auditeurs. Seulement quelques minutes nous séparaient de mon lieu de travail, jusqu’à mon prochain scoop, ma prochaine promotion !

C’était… Abominable ! On aurait cru que la situation importait peu pour le peuple d’Asahi. D’après ce que je voyais, seulement 6 personnes allaient jouer le rôle de protecteurs. Je savais pertinemment que ma venue ne lui plairait guère. Mais il allait devoir me tolérer, car je suis une civile, et membre imminent et V.I.P. de cette mission. En effet, le patron m’a obtenue pour ainsi dire une sorte de “contrat”, qui stipule une protection totale contre moi. Mes employés ? Ils se débrouilleront, j’en suis convaincue. Ici et là, plusieurs personnes se démarquaient, entre les deux membres du Conseil, respectivement Elona côté lycan, et Soma côté harpie, ainsi que du gardien Nyroc et de Azuma Fuji, actuellement à la retraite pour la même profession ! De sacrés célébrités, pouvait-on dire, mais je voulais interroger la dernière personne qui avait eu affaire avec Black : cette dame, qui semblait assez perdue au final. Je m’approchais d’elle, grand sourire, avant de faire signe pour commencer le tournage.

“Ici Monika Elvinia, envoyée spéciale pour informer Eterna et son peuple. Je suis en présence de notre chère et charmante… Comment vous nommez-vous ?”

Un léger silence se fit, avant que Régina récupère ses esprits, afin de répondre clairement.

“Régina Doubter, diri… Sous-dirigeante de l’équipe de secours. Le conseiller Dragoon prenant la supervision de la situation.”
“Oh ? Sous-dirigeante ? Vous n’étiez pas simplement une dirigeante comme toutes les autres ?”
“Bien sûr que si ! Mais j’ai plus vraiment le contrôle pour l’instant. Si vous voulez m’excuser…”
“Pouvons-nous savoir au moins si l’opération à de grandes chances de…”

La garce ! Elle avait déjà tourné les talons pour se diriger vers son équipe. Je faisais signe de couper l’enregistrement, voyant que cela allait être inutile au final d’interroger cette partie de l’expédition. Et si j’allais plutôt demander à… Oui ! La conseillère Elona ! J'avais une multitude de questions la concernant, que ça soit sur sa famille, sur sa relation intime avec… Non, pas assez d’audimates pour ça… Pourquoi pas monsieur Fuji ? Il n’avait pas une femme ? Quel était son nom déjà ? Maya… Ou était-ce Mélodie ? … Si j’hésitais trop, je n’allais pas risquer ma carrière sur ça. Le conseiller Soma ? C’est vrai… On ne savait rien de lui, ou trop peu. Et puis… Il est d’une naïveté, mais d’un froid.
J’expirais fortement, découvrant que ni la situation, ni le lieu n’allait me permettre de faire ne serait-ce qu’un reportage digne de ce nom. On m’avait promis quelque chose, moi ! Ce que j’ai pour l’instant, n’était pas le cas ! Si je n’avais rien à me mettre sous la dent rapidement, j’allais faire moi-même bouger les choses.
Mais, heureusement, il semblait y avoir “encore” de l'activité vers Mister Grand Manitou Black. Lui, il ne fallait mieux pas s’en approcher pour le moment, la tension autour de lui était à couper au couteau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam 18 Nov - 18:35
Messages : 148
Date d'inscription : 26/11/2015
Localisation : Dors surement dans un parc ou chez Elona
Emploi/loisirs : Mercenaire Freelance (Civil) et occasionnellement Artiste de rue (faut bien manger)
Humeur : Lunatique, affamé et parle souvent seul (enfin avec Truth mais pour le monde extérieure il parle seul)
Esprit
Voir le profil de l'utilisateur
Elona poste pour pouvoir editer

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Eterna :: Région Sud-Ouest :: Marais-