Island Eterna

Bienvenue sur l'île d'Eterna ! Intégrer le lycée et l'université d'Eterna, ainsi que des civils et commerçants. Puis jouer une de nos nombreuses races. [NC-16 # H/Y/Y]

 
Soyez les bienvenus sur Island Eterna !
Pensez à voter toutes les 2h !
Débuts Mars.
Un tremblement de terre a secoué tout Eterna.
Les dégâts sont minimes à Asahi, mais des villes plus éloignées,
ont subit de lourds dégâts et ont été isolés.
Des équipes Humanitaires ont été envoyées pour aider à la
reconstruction et rétablir les liaisons avec la capitale et le Conseil.
Après quelques jours, tout est presque revenue dans l’ordre et
les travaux de reconstruction ont débuté.
Toutefois, 3 villes isolées aux seins des marais, n’ont toujours
pas envoyés de message.

L’équipe Humanitaire et la population sont
actuellement portés disparu !
Aller en haut
Aller en bas

 :: Région Centrale :: Asahi :: Parcs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Concert de gifles [Ft Azanel & Nyroc]

avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 01/04/2017
Lun 12 Juin - 23:00
Après avoir fait le cours de rattrapage d'Erin je restai perplexe sur ce que j'avais vu. Les professeurs pensaient à des choses, des suppositions rapides sans grandes réflexions, mais moi j'avais mon idée. Elle avait décrit sa vie comme étant difficile, faisant le travail bâclé par sa mère et ses furent dures envers elle.
Pourtant j'avais l'impression qu'il y avait autre chose, car si ce n'était "que ça" elle aurait facilement pu obtenir de l'aide par le biais de service sociaux. Je pensais qu'elle était liée de près ou de loin à un réseau de mafieux ou de trafiquants, bien sûr c'était une supposition basée sur mon intuition et je n'avais aucun moyen de prouver ce que j'avançais. Je décidai alors de sortir un peu en ville pour essayer d'avoir un debut d'enquête.

Les rues étaient parsemées d'habitant de tout âge malgré une légère dominante de jeune, 16-20 ans. La foule se dirigeait vers un endroit précis, intrigué je demandai au premier passant ce qui se passait et celui-ci me répondit qu'un groupe de rock métal se produisait au parc, un spectacle à ne pas rater apparemment. Voyant à cela le moyen d'interpeller des truands je suivis la foule, bien sûr j'étais armé de mon revolver caché sous mon manteau, toujours plus facile de parler à un bourré avec un canon entre les deux yeux. Le parc était grand, je n'y avais jamais été, et les bars restaurants aux alentours offraient une place de choix pour le concert. La majorité des personnes étaient des rockeurs, habillés pour l'occasion avec des vestes en jean et le fameux bandana sur la tête, j'aimais ces gars, le genre de type qui a plus de respect qu'un soldat c'était toujours impressionnant de voir des grands gaillards baisser la tête en me voyant, moi un prêtre. Je leur rendais la pareil et je fus invité par un groupe de jeune, apparemment ils étaient aux lycée, je ne les avais pas encore dut comme élève mais ils avaient entendu parler de moi.

Un prêtre qui va à un concert de jeune, vous semblez vraiment être le plus cool de tout les profs.

Le premier compliment qui passe bien, malheureusement c'était inutile d'essayer de me soudoyer pour les bonnes notes, j'étais impartial mais je profitai de la bonne humeur de ces gens pour avoir quelques réponses.

Il faut bien que je conserve ma jeunesse, blague à part, que savez-vous d'Erin la lycéenne qui enchaîne les absences, je l'ai reçu pour une colle mais elle m'intrigue. Je ne sais pas si vous savez des trucs sur sa vie privée, par exemple qui elle côtoie.

La réponse était malheureusement pas à mon goût, Erin était connu dans le lycée ... pour ne pas y être. Du coup peu de gens savaient ce qu'elle faisait à ces heures de sèche. Une fille me dit qu'elle avait entendu une rumeur comme quoi elle travaillait pour aider sa famille. Cela rejoignait la version que j'avais entendu de la concernée, mais le travail était inconnu, de même pour l'entreprise et le patron.
Sa version comme la mienne étaient toujours d'actualité, je quittai mes élèves pour me rendre au parc. Cependant je tombai sur une femme seule assise dans un coin, son visage me rassura sur son âge et je m'avançais vers elle sans cri te de finir en prison.

Une si belle dame, seule en ce jour de fête, ce n'est pas quelque chose que le seigneur tolère, à moins que cela soit ma récompense pour mes loyaux services.

J'avais la manière d'attirer la gente féminine, une fée blonde qui apparemment vivait avec un lycan alcoolique, elle souhaitait l'éviter le plus possible car il devenait violent. En parlant du loup voilà que le vilain buveur me repéra avec sa compagne, pas besoin de faire un dessin sur ses intentions. La bouteille à sa main se brisa contre le comptoir pour devenir une arme, et la force de ce type allait me mettre en PLS si je me laissais faire. Je profitai de l'occasion pour terminer mon plan de drague tout en montrant aux élèves présent ce qu'on peut faire quand on maîtrise ses pouvoirs. Je pris la bouteille de verre vide qui me violer du regard, je gesticulais mes doigts autour pour l'enchanter.

Devena zaken el tempesta, ka mi soflo jiehu rolo dé vahn y tu catalsta !
Deviens porteur de tempête, car mon souffle joue le rôle de vent et toi de catalyseur.

Je soufflai ensuite dans la bouteille et celle-ci se mis à trembler à de la formation d'une mini tornade, après quelques secondes durant laquelle je bouchai la bouteille manuellement, notre cher lycan qui essayait de s'équilibrer tout en me fixant comme une truie péché il y a 3 mois, ne compris qu'au dernier moment ce qui allait se passer. Je libéral la tornade et une tempête de taille modérer frappa le lycan, la puissance de mon sort était suffisante pour bouger un type, rapide à faire et impressionnant à regarder c'était un moyen comme un autre de s'amuser.

Par maladresse la victime se débarrassa de son arme pour la faire tomber à trois centimètre d'un homme qui n'avait rien demandé, il était pénard et n'avait sûrement pas envie de se lancer dans une joute nocturne.

Pardonnez moi monsieur pour cette maladresse et laissez moi plutôt vous offrir un verre de bonne foie.

Un type fortiche physiquement, le genre de gars qui peut finir dans un régiment de soldat en première ligne, je dis ça mais j'étais grand aussi et un soldat aussi d'ailleurs mais bon vous avez compris.

Mon nom est Marian Santo prêtre, cela se voit mais également professeur au lycée, de magie plus exactement, enchanté, mister ?

La dame étant partie, contente d'avoir vu son ex-compagnon eclaté au sol, je me retrouvais en compagnie du monsieur, mais il y avait de plus en plus de bruit dehors, serait-ce le début d'une bagarre ou d'une Ola ?

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 25/10/2015
Mar 13 Juin - 15:34
Pourquoi il avait fallu que cela tombe ainsi. Pourquoi les dieux étaient contre moi, pour me faire subir ce genre de mésaventure inutile. D'une certaine manière, des personnes avaient voulut que cela se passe ainsi. Ma mère et des amies à elle voulait accompagner leur enfant à concert de Rock. J'aurais voulu dire non mais ma mère avait les moyens de me forcer. Soi-disant qu'il était bon que de voir des gens un truc dans le genre. Elle était au courant pour mes crises et elle comptait bien me soigner à sa manière. Son inquiétude m'agacer, mais, je ne voulais qu'elle s'inquiète encore plus. J'acceptais de sortir seulement si, elle arrêtait d'agir comme ça. Je n'avais pas pris mon épée, elle me l'avait interdit. De plus, Elona devrait être avec black ou chez maya. De ce fait, je savais qu'elle était en sécurité. En arrivant dans le parc, il avait un peu de monde qui était venu. Le parc était assez grand donc, il avait peu de chance de trouver de la place.

Nous avions marché, à droite, et gauche pour trouver un petit emplacement. Après ça, ma mère m'avait demandé d'aller chercher à boire. Je ne savais pas trop si, il avait un stand ou quelque chose dans le genre. Je commençais donc à chercher pendant un moment. Soudainement, j'entendais une musique qui me figeait. C'était une musique qui m'était familière, je l'avais déjà entendu. Je connaissais cette musique et je savais qui l'écouter durant ses heures perdues. C'était un ancien ami... Il était jeune, un peu dragueur sur les bords. Cela dit, c'était un très bon tacticien et il rêvait de monter un groupe. Il écoutait ce morceau en boucle. En pensant à lui, je voyais encore son visage ensanglanté, figé par la peur et le regret. Je sentais alors un dernier moment quelque chose venir vers moi. Instinctivement, je me protéger le visage avant de voir une bouteille brisée.

Je levais les yeux directement vers ce prêtre qui s’excusait et qu'il voulait m'offrir un verre en échange. Je ne le connaissais pas, mais, il avait quelque chose qui m'intriguait chez lui. Sa tenue me disait clairement quelque chose, une tenue d'exorciste. Les pacificateurs et les exorcistes avaient du travail ensemble, mais, c'étaient seulement dans des rares occasions. Leur méthode n'allait pas forcément avec nos missions. Dès qu'on savait qu'ils étaient sur le coup de la même, il fallait faire vite. Il me demandait alors mon nom. Son nom n'avait pas vraiment d'importance à mes yeux dans un sens. Je lui répondais alors à son invite et sa demande.

- Nyroc S.Wolfen. Justement, je cherche un endroit où je pourrais acheter à boire. Vous savez où je pourrais prendre commande ?

Cette homme savait forcément où c'était. Mais d'autre bruit m'avait plus mis en alerte cette fois-ci. On peut dire qu'il la soirée était agité en combat et en boissons forte.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/05/2017
Jeu 15 Juin - 16:58







Deux claques pour le prit d'une!

Moi ?! Putain pourquoi moi ! Le patron pouvait pas désigner le petit nouveau, non il fallait que se soit moi ! Connard ! Fils de pute, salopard de premier ! Comment ne pas être furieux ? J'avais un cours ultra important le lendemain et le soir je devais aller faire le serveur dans un concert de rock en plein parc ! Franchement, je maudissais de tout les nom mon boss, mais c'était lui qui me payait et là j'avais bien besoin d'un petit plus. Alors bon, je ne jurais pas plus en prenant mes affaires pour me rendre au stand déjà monté. La foule arriva avec le temps et à deux on tenu le bar. Bien vite un autre arriva pour aider à servir et l'espace déjà pas grand devient minuscule. Au moins ça faisait de la bonne pub pour le Penumbra.

Qui aurait pu dire que servir était compliqué ? Certainement personne qui s'était retrouvé à faire dix mojito neuf '''Tour effet'', six séries de huit chott et deux autres cocktail que je venais d'oublier le nom après les avoir fait. L'argent venait et pas qu'un peu, la musique, elle se faisait trop lointaine sous le cris de la foule.

Je remplis un verre et prit l'argent, fourrais dans mon tablier pour sortir la monnaie en un éclaire. Calme, vaguement souriant, les visages défilaient encore et encore quand le début des problèmes arriva. C'était comme ça à chaque fois, je le savais car avant quand je ne bossais pas comme un fou et que ma mère était là, je sortais pour aller m'amuser au concert avant de rentrer à pas d'heure. Parfois je ne me souvenais plus de la moitié des événements et croyez le ou non, je ne buvais pas ! C'était plutôt comme si un autre prenait le contrôle de moi, mais même si mes «  amis » de l'époques savaient que j'étais un peu étrange et complètement fou sur les bords, ils ne disaient rien. Pourtant ce individus venait uniquement par moment, comme si il cherchait quelqu'un et au fond, je savais qui était ce quelqu'un !

Soit, la tempête fulgurante fit diminuer les voix un instant. Mes oreilles, sifflaient, je ne m'en était même pas rendu compte. Autant dire que la soirée était loin d'être finie. Un coup d'oeil à mon portable, un sms et bordel il était plus tard que je ne le pensais. Le ciel était encore un peu claire, mais pas pour longtemps.

Une femme cria après moi, je lui servit son eau plate. Bien raisonnable pour une fois. Un autre type appela, bordel je courais comme un fou, où étaient les deux autres ? De toute évidence pas près de moi à servir ! Ils allaient m'entendre. Quelqu’un fit signe et je me tournais, mon regard mit une seconde à capter, c'était pas un prêtre ce type ? Bien qu'avec son look, il faisait très chanteur métal, celui qui semblait être juste derrière lui avait plutôt l'air d'un mercenaire. Décidément, il y avait de tout dans la clientèle.

J'allais écouter leur commande quand un mec bouscula méchamment la foule pour venir chercher des crosses à mon client de dernière seconde.

- Ce mec veut vous casser la gueule.
Dis-je calmement avec un signe de tête vers derrière eux et un air neutre, blasé, alors qu'en moi quelque chose venait de gronder avec un rire qui m'aurait glacé le sang si il ne venait pas d'en moi. Franchement, c'était quoi cette manie de se pointer quand les emmerdes venaient ? Putain ! Un de mes collègues arriva enfin en s'excusant avant de servir un client. Je lui fis un signe d'approbation avant de poser l’essuie que j'avais en main. Dans tous les cas ça allait partir en bagarre générale avec cette foule, cette ambiance pesante et l'alcool.
Codage by Lamire

_________________
♦ I Speak ♦ #9933ff ♦
PrezRp?Lien


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 01/04/2017
Mar 4 Juil - 11:23
Je voyais que l'homme était, comment dire, perdu ? Ouai, je pense que c'était le mot. Lorsqu'il me demanda où on pouvait prendre un verre, j'avais envie de fuir discrètement vers la sortie car il était assis sur un tabouret, devant un COMPTOIR... Combien de grammes d'alcools ce type avait-il dans le sang ? Et inutile de tenter de s'en débarrasser comme le précédent, celui-là était coriace, d'apparence en tout cas.

Eh bien on est dans un bar donc juste devant vous il y a un serveur qui attends la commande. Haha est-ce la fatigue ou la boisson qui vous aveugle ?

Je prenais le ton joyaux et rigolard, inutile de taper sur tout le monde, surtout que le pauvre bonhomme n'avait rien demandé. Je m'approché du comptoir pour attirer l’œil du serveur, il était jeune, environ mon âge quoi, je m'approchais pour demander une boisson pas trop violente pour Nyroc, c'était le nom de l'homme perdu. Mais au moment de parler le serveur m'indiqua qu'il y avait encore de la bagarre.

En effet un homme s'approcha de moi à toute allure et lorsque je voulus me retourner pour l'identifier il attrapa mon épaule droite pour pouvoir me parler, enfin me faire passer un message.

La volonté de Curse est toujours vivante !

Ce message n'était pas anodin, il m'était destiné à moi, pas d'erreur sur la personne, car il n'y avait aucun homme d'église ici à par moi, ce qu'il m'annonça à ce moment là, c'était la reprise d'un conflit qui avait démarré il y a plus de trois siècles, un combat inscrit dans les contes et légendes mais pourtant bien réel. J'avais envie de lui trouer la face mais je compris tout de suite que les informations allaient être très rare.

J'attrapai son bras qui tenait mon épaule pour l’entraîner au sol et l'immobiliser par la suite, tenace il réussit à se défaire de mon emprise et il utilisa son pouvoir, une magie d'hypnose rare mais puissante, en émettant une aura très forte qui se propage comme une onde omnidirectionnelle, il incite les personnes à réaliser quelque chose contre leurs grès. Un objet lui permit de lancer ce sort, je n'avais pas vu lequel, mais je devais me protéger car quelque soit la résistance à la magie, ce sort pouvait corrompre n'importe qui. Je me protégeais via un sort de barrière, il était impossible de sauver tout le monde, ni même de d'arrêter l'individu, car il avait activer un objet, il était donc trop tard.

Bara é louya, zampa ah moyosi, kokendé deou malus y corruponseru !
Barrière de louanges, répands toi comme un voile protège nous du mal et de la corruption

Je pu créer à temps une barrière à la forme d'un voile, assez grand pour protéger les deux personnes les plus proches de moi, à savoir Nyroc et le serveur. Le voile nous cachait de l'onde qui se propagea alors dans tout le bar, voir jusqu'à l'extérieur. Lorsque je désactiva ma barrière, le pire était arrivée, chaque personne présente dans l'établissement voulait se battre, je regardais mes deux compagnons, ils n'avaient pas forcément tout saisis, je me permis donc de faire un résumer rapide de la situation.

Ecoutez moi vous deux, l'homme qui a fait ça était l'héritier d'un grand mal qui a sévi il y a plus de trois siècle dans notre monde. Il avait incité les rois de l'époque à se battre, et je crois qu'il veut qu'on revive la même ambiance, tout ces gens ici présent ne veulent qu'une chose, la violence. Je ne peux pas les sauver par la magie tant que je n'aurai pas récupérer l'objet qui a lancé le sort. On va donc se battre contre eux, en général assommer une personne hypnotisé annule l'hypnose, évitons de les tuer, même si eux veulent nous tuer, n'oublions qu'ils restent des civils.

Comment un concert de rock a pu devenir un concert de gifle ? Les médias allaient s'arracher l'info, mais pour l'instant il fallait les distribuer ces gifles, une chose et sûr j'allais pas me priver.

HRP:
 

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Concert de gifles [Ft Azanel & Nyroc]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vient voir Damien !
» kim ambre - j'mets des gifles de cow-boy avec des mains de maçon
» [Intrigue] Le péril Alpha (Groupe Charly uniquement puis Groupe Charly & Bravo réunis)
» Royal Christmas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Eterna :: Région Centrale :: Asahi :: Parcs-
Sauter vers: