Island Eterna

Bienvenue sur l'île d'Eterna ! Intégrer le lycée et l'université d'Eterna, ainsi que des civils et commerçants. Puis jouer une de nos nombreuses races. [NC-16 # H/Y/Y]

 
Soyez les bienvenus sur Island Eterna !
Pensez à voter toutes les 2h !
Débuts Mars.
Un tremblement de terre a secoué tout Eterna.
Les dégâts sont minimes à Asahi, mais des villes plus éloignées,
ont subit de lourds dégâts et ont été isolés.
Des équipes Humanitaires ont été envoyées pour aider à la
reconstruction et rétablir les liaisons avec la capitale et le Conseil.
Après quelques jours, tout est presque revenue dans l’ordre et
les travaux de reconstruction ont débuté.
Toutefois, 3 villes isolées aux seins des marais, n’ont toujours
pas envoyés de message.

L’équipe Humanitaire et la population sont
actuellement portés disparu !
Aller en haut
Aller en bas

 :: Région Centrale :: Alentours :: Plages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'appel du destin. [ Fubuki]

avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 24/05/2017
Jeu 15 Juin - 17:24







L'appel du destin


Le temps de souffler une journée de congé et un congé de boulot. Ce n'était pas comme si j'avais vraiment envie d'aller en cour, mais bon sang j'étais à bout de force. Il me fallait prendre l'air et le Penumbra m'avait presque rendu malade. Le dernier événement festif avait prit une allure de guerre et au fond de moi, quelque chose hurlait de rage.  Les rêves avaient même été plus sombre qu'avant, si bien que j'en avais la tête qui tournait. Qu'importe ce qu'il m'arrivait, je devais reprendre le contrôle avant que cela n'essaye de me tuer.

En même temps, j'avais pris plusieurs livres de la bibliothèque, bien que je sois un démon, je me demandais si je n'étais pas possédé. Des rêves d'une vie passée, une très très longue vie. Des paroles, de souvenirs et même d'autre langues gravée dans ma mémoire. Par moment j'avais l'impression de réagir sans être moi, comme si mes pensées et mes actes n'étaient plus les miens.

C'était trop étrange et effrayant, je voulais chasser cela de mon esprit, mais c'était impossible. Alors que je regardais le soleil dans le bus pour aller je ne sais plus où, mon regard se perdit. Je revoyait une plage au sable d'un blanc unique et rare. Les vagues agitées par des rafales de vent aussi peu naturelle et des vagues de pouvoir explosant. Mon coeur fit un bon avant que la nausée ne monte. Je profitais de l'arrête du bus pour sortir et prendre l'air.  La saveur salée et iodée du vent, la douceur du soleil et la chaleur accablante, je m’interrogeais trop. Un livre en main plutôt qu'un sa avec mon maillot, je me dirigeais vers le sable, jaune… Une saveur déçue collée au palet tendit que je posais mon cul de dépressif dans le sable.

La journée commençait à peine et il faisait si chaud que je peinais à marcher sur le sable. Ironique, moi qui pouvais manipuler le feu, mais mes flammes n'étaient pas chaudes, mais glaciale. Plus froide que la glace, plus problématique qu'un volcan. Je n'avais aucun mal à en imaginer un sortir de la plage pour rependre son bouillon rouge ardent. Comme si d'une main il me suffisait de fermer les yeux pour le faire… mais impossible, ce n'était pas un de mes dons, je le savais et en même temps…

Le regard perdu, je vis alors une personne sortir de l'eau. D'abord flou et de loin, mes yeux ne manquèrent pas de la détailler. Fine, belle, élégante, classe et avec un petit quelque chose qui la rendait totalement différente des autres. Enfin, un truc un peu comme cette brunette du bar. Une beauté de toute évidence, avec un regard lointain, comme enchaîne à quelque chose du passé. Une expression qui me coupa le souffle alors que cet étrange sentiment m’envahis.

Abandonnant mon livre, laissant mes chaussures, je me mis soudainement à aller vers elle. Je trouvais ça étrange de réagir ainsi, d'aller de la sorte vers quelqu'un qui ne portait pratiquement rien. Mon cœur serré m'empêchait de respirer, c'était comme si mon corps venait brusquement d'être contrôlé par quelqu'un d'autre. Impossible d'arrêter d'avancer ou de aire demi tour, car son regard venait de croiser le mien et aussi-tôt le monde se figea. Je me demandais qui elle était, mais en moi la seule chose que j'entendais était un ; Enfin soulagé qui savourait le parfum de sa peau, l'odeur de son pouvoir.

Codage by Lamire

_________________
♦ I Speak ♦ #9933ff ♦
PrezRp?Lien


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 28/02/2017
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Abattre les ennemis
Humeur : Solitaire
Hier à 11:20

Je n'étais plus seule depuis quelques temps, je "voyageais" avec Lamire et d'autres personnes dans un bateau ! Nous étions devenu des pirates ayant pour mission d'éradiquer des être "humains" voulant nuire aux membres du conseil, mais aussi aux habitants qui vivaient sur cette immense île.

Par contre, je continuais à faire mes petites affaires en poursuivant et tuant des personnes ayant fait du mal à mon amie Mélodie. Je cherchais des informations et je tuais sans aucune hésitation les partisa's de Zetsu, ils n'avaient pas intérêt d'être sur mon chemin. Je n'étais clairement plus la même personne qu'avant qui se retenait de tué en espérant voir les personnes changer, je ne laissais aucune chance à mes ennemis à mpins de vraiment voir quelque chose.

Sinon, je n'étais pas avec mes compagnons pour la journée. Je me trouvais à la plage, je n'y avais pas mis les pieds depuis plusieurs mois. Je portais un bikini noir avec des imprimés de couleurs ayant des formes de feuilles, de fleurs et la tenue me rendait vraiment sexy ! Mes affaires se trouvaient non loin de l'eau, ils étaient posés sur ce magnifique sable qui n'avait aucun caillou et c'était agréable de ne pas avoir de coupure au niveau des pieds. Dnailleurs, il n'y en avait pas dans l'eau et c'était chouette.

Je comptais me rendre à l'exterieur de l'eau pour bronze, car cela faisait environ trente minutes que j'étais à l'intérieur. Je pouvais y passer des heures, mais au bout d'un moment... C'était un peu lassant et j'avais besoin de noiveaut pour sortir de ma petite routine, même si cela commençait à changer depuis mon début dans la piraterie. Je me dirigeais vers ma serviette tout en passant une main dans mes cheveux plutôt court, même s'ils avaient de la longueur comme ils étaient au niveau de mes épaules. Je pouvais sentir des regards sur moi, les femmes m'enviaient et les hommes bandaient tout en étant gêner par la situation. Je souriais, car cela m'amusait de voir les réactions des personnes. Heureusement ils n'étaient pas tous comme ça !

Je continuais de me rendre vers mes affaires et je regardais autour de moi. Je pouvais voir un jeune homme sexy ayant les cheveux de couleurs argents, ses yeux était mauve et il avait abandonner son livre ainsi que ses chaussures pour venir dans ma direction. Nos regards se croisaient, j'avais le sentiment que des choses intéressantes pourraient avoir lieu en da compagnie pour le restant de ma journée. Je détournais mon regard afin de feindre l'ignorance tandis que ce n'était pas le cas et j'arrivais au niveau de mes affaires. Je prenais une serviette dans mon sac histoire de ne pas trop mouiller celle sur le sable et je sechais mes cheveux ainsi que mon corps. Il arrivait à ma hauteur et je souriais très légèrement.

- Bien le bonjour !

Honnêtement, je ne voyais rien à dire pour le moment. Il avait osé faire le pas pour venir à moi, je pouvais faire le pas pour prendre la parole.

[HS : Je poste en étant sur mon tel, car je n'ai pas internet sur mon pc xD]


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 24/05/2017
Hier à 18:35







L'appel du destin

Mon esprit s'embruma brusquement, j'étais encore là, mais alors qu'elle détournais le regard por attraper une serviette, mon cœur manqua de s'arrêter. La déception coula dans mes veines avant qu'une certaine raison ne reprenne le dessus. Je m'arrêtais à sa hauteur en la fixant, le souffle toujours retenu, comme si respirer allait la faire disparaître. Sa voix résonna en moi, écho de liberté, j'expirais doucement face à se rêve éveillé avant de sourire. Aucun doute possible, elle était là !

Autrefois j'avais aperçu, vu et même ressentit des bribes d'une vie qui n'était pas mienne. Le cœur serré, la gorge noué, je parvenais a peine à comprendre ce qu'il m'arrivait. Puis, alors que j'étais face à elle, c'était comme si les pièces d'un puzzles sans fin, venaient brusquement de trouver leur place. C'était elle la raison de ces visions, car ce n'était pas juste des rêves, mais bien une réalité.

- Alors que le monde s’effondrait, alors que mes ailes étaient arrachées pour ne pas avoir réussi à prendre une vie… un ange démoniaque, celui là même que je devais exécuter, arriva pour me sauver. Cet ange me déclara sien et à jamais je le serai… a travers les mondes et le temps.
A travers mes yeux, je le sentais plus fort que jamais, plus présent qu'avant et à jamais en moi. Il la fixait, gardant sous silence tant de mot, tant d'émotion alors que je ne pouvais que sourire a cette retrouvaille.

Quand le vent porta l'odeur de la démone, je ceux que je n'y résisterai pas non plus. Elle était belle et pas qu'un peu, il l'aimait et cela ne changeait rien pour moi qui me retrouvait encore plus loin de mon propre corps. Son sourire, il tendit doucement une main alors que sa présence se révélait tel un secret profondément enfouit.

- Fubu… c'est moi.
Ce bonheur qui grandissait tel une vague d'oragant ne laissait place à plus aucun doute. C'était elle et personne ne  pourrait la remplacer ou la faire disparaître. Immortel, fragile et forte à la foi, sa beauté était à envier. Bon sang, je comprenais vraiment ce qu'il avait du éprouver durant tout ce temps.

Ce type, Yukishiro, il n'était pas plus ordinaire qu'elle ! Alors pourquoi avais-je eu temps de mal à accepter l'évidence ? Ça me faisait en même temps un peu peur, assez pour le pousser et reprendre mes esprits. Comme si je venais de plonger en pur romance, je retenais mon souffle en regrettant de m'être interposé.

- A pardon, je viens d'interrompre tout.. Moi c'est Azanel Davelard, c'est un plaisir de te rencontrer Fubuki. Il faut dire que ce crétin n'a pas arrêté de me tourmenter pour te trouver, même si je ne comprenais pas qui je cherchais... Maintenant c’est tellement plus claire!
Mon mal aise me rendit bavard comme une pie. Je ne pouvais que vaguement rire nerveusement en ne sachant pas comment essayer d'expliquer la situation qui vue de l'extérieure… était complètement invraisemblable !
Codage by Lamire

_________________
♦ I Speak ♦ #9933ff ♦
PrezRp?Lien


Voir le profil de l'utilisateur
L'appel du destin. [ Fubuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'Appel du Destin (avec des explosions)
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Eterna :: Région Centrale :: Alentours :: Plages-
Sauter vers: