Island Eterna

Bienvenue sur l'île d'Eterna ! Intégrer le lycée et l'université d'Eterna, ainsi que des civils et commerçants. Puis jouer une de nos nombreuses races. [NC-16 # H/Y/Y]
 
Soyez les bienvenus sur Island Eterna !
Pensez à voter toutes les 2h !
Débuts Mars.
Un tremblement de terre a secoué tout Eterna.
Les dégâts sont minimes à Asahi, mais des villes plus éloignées,
ont subit de lourds dégâts et ont été isolés.
Des équipes Humanitaires ont été envoyées pour aider à la
reconstruction et rétablir les liaisons avec la capitale et le Conseil.
Après quelques jours, tout est presque revenue dans l’ordre et
les travaux de reconstruction ont débuté.
Toutefois, 3 villes isolées aux seins des marais, n’ont toujours
pas envoyés de message.

L’équipe Humanitaire et la population sont
actuellement portés disparu !

Dégringolade [Pv Azanel Dalevard]

 :: Région Centrale :: L'académie d'Eterna :: Etablissement de l'Université :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Mer 23 Aoû - 16:06
Messages : 15
Date d'inscription : 26/07/2017
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
La sonnerie retentit semblant résonner dans l'esprit de notre jeune protagoniste qui ne semblait pas très attentive aujourd'hui. Son regard azur vidé de tout sentiments fixait un point invisible sur le mur qui se trouvait derrière le professeur, elle ne feignait même pas d'écouter en regardant le diaporama qui s'affichait. C'était l'université alors bon, qu'elle écoute ou non ça ne faisait ni chaud ni froid à personne ici. Pensive, elle semblait complètement coupée du monde extérieure, les paroles du professeur parvenaient à ses oreilles comme des sons étranges et indescriptible, elle ne pouvait les caractériser et encore moins savoir si c'était une langue quelconque. Erise ne se sentait pas très bien, sa tête semblait bourdonner et son corps lui semblait prêt à se consumer dans les flammes. Petit à petit la douleur commençait à se faire ressentir sur son visage lorsque la voix du professeur l'interpella brusquement pour la sortir de ses pensées.

- Mademoiselle Dowell, j'avais remarqué que vous rêvassiez dans mon cours mais au point de ne pas sortir... Allez donc à l'infirmerie, vous me semblez mal en point.

Elle hocha la tête en signe d’acquiescement sans même tenter d'ajouter un mot, ses lèvres lui semblaient scellées. Elle se leva en montrant une certaine difficulté avant de quitter la salle qui était maintenant vide. Elle ne comptait pas aller à l'infirmerie, cette mégère posait des questions personnelles et rôdait toujours autour de ses patients sans jamais les lâcher même après des heures de repos. Le toit lui semblait une bien meilleure option. Elle jugea elle-même qu'elle manquait de sommeil et que c'était la cause de ce mal-être, jugeant par la même occasion qu'un petit bain de soleil sur le toi lui ferait le plus grand bien. Ainsi elle monta les escaliers discrètement alors que tout le monde était rentré en cours pour aller se relaxer sur le toit. Comme prévu il n'y avait personne et c'était bien comme ça, du moins c'est ce qu'elle croyait lorsqu'elle entendit quelques dizaines de secondes après son arrivée la seule porte du toit s'ouvrir avec lenteur. Elle se précipita sur cette dernière semblant brusquement prise d'un stress qui ne lui ressemblait pas, son état ayant sûrement engendré la chose, pour venir à la rencontre du nouveau venu. Mais en l'occurrence elle se jeta plutôt sur lui, marchant malencontreusement sur son lacet durant sa course. Ca ne lui ressemblait toujours pas mais c'était extrêmement amusant à voir. Elle venait alors tomber vers l'avant contre l'inconnu et dans sa maladresse on pouvait étonnement croire qu'elle tentait de le mettre hors d'état de nuire car elle envoya son poing droit dans le menton du jeune homme et sa tête en plein dans son ventre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mer 23 Aoû - 20:36
Messages : 29
Date d'inscription : 24/05/2017
Démon
Voir le profil de l'utilisateur






Dégringolade!


Le cours de droit était sans aucun doute le plus long, le plus important et le plus chiant, surtout pour un futur avocat. Toutefois, le choix n'était pas vraiment permis, il fallait retenir, connaître et jongler avec chacune des lois. C'était ça ou changer de futur profession et ça hors de question. Alors bon, après deux heures de  discourt sur le droit social, il allait aussi y avoir trois heures sur les contrats spéciaux. Et le pire n'était pas tant à devoir prendre des notes et lire les manuels que d’écouter les profs, le pire était que la journée n'allait pas être finie, même après les cours.

A la sonnerie, Je me levais, cours rangé en moins de deux. Sans attendre plus longtemps, je fonçais vers la porte de sortie. Pas le temps d'y aller en courant, je devais y aller en volant et au diable les remarques qu'on pouvait me faire, je n'étais pas du genre à me laisser marcher dessus. Aussi je montais les marches quatre à quatre, regrettant presque que ce foutu Yukishiro n'ait pas eu la téléportation dans son registre de pouvoir. Peut-être que je l'aurai eut aussi.

La porte n'était plus très loin et je détachais déjà ma blouse, histoire de l'enlever pour ne pas la déchirer avec mes ailes. Arriver au boulot avec des fringues en morceaux, ce n'était pas une bonne idée, même si j'avais une tenue de change pour le bar.

Alors que j'ouvrais, j'entendis du bruit, puis une fille aux yeux bleus comme la glace et les cheveux blanc comme la neige, me tomba dessus. Littéralement ! Elle sauta sur moi, m'envoyant son point au visage avant de plonger tête la premier sur mon ventre. Bon, je lui attrapais sans mal le poignet avant de passer mon autre bras pour la rattraper. Aucun doute, c'était une humaine et j'étais assez bien surpris qu'elle m'agresse de la sorte. Était-ce seulement ça ? Elle avait la peau chaude et sa marche était  avait été assez maladroite, trop pour une personne qui était en bonne santé.

Sans rien dire, je posais un genou au sol pour l'aider à se poser.  Je lâchais son poignet pour redresser son visage et la regarder plus attentivement. De beaux yeux bleus, une couleur sublime qui ferait succomber n'importe qui. Je ne pouvais cacher le fin sourire qui glissait sur mes lèvres. Dans d'autre circonstance, je savais que mon passager ténébreux l'aurai sans aucun doute violé puis battue à mort. Heureusement que j'étais plus discipliné et que Fubuki m'en aurait voulu pour un tel acte.

En tenant son visage je viens à poser mon front contre le sien. Aucun doute, ses joues rouges n'étaient pas due au froid qui n'existait pas, elle avait une fièvre de cheval.

- Je n'ai pas vraiment le temps de te conduire à l'infirmerie, mais je peux au moins t'aider à aller mieux.
Je tournais mon visage vers mon poignet, au diable la pragmatique. Alors que je mordais mon poignet, mes cheveux s'assombrirent en un noir absolu, mes yeux devinrent d'un rouge sang alors que mes cornes poussaient rapidement pour trôner sur mon crâne. Dans mon dos, des ailes d'un noir  de jade apparurent en déchirant ma blouse. Mes ongles s'allongèrent et une queue fourchue sortie du bas de mon dos, prolongeant ma colonne vertébrale.

Une gorgée de sang en bouche, je ne lui laissais pas le temps de protester, ni peut-être même de comprendre ce qu'il lui arrivait. Mes lèvres posés sur les siennes, j'usais de ma langue pour lui ouvrir les lèvres en tenant son menton avec fermeté, mais douceur.  J'aurai sans doute du lui dire qu'une seule gorgée de mon sang pouvait soigner la maladie, qu'un goutte refermerait une plaie profonde, mais je n'avais pas prit cette peine. A quoi bon ? Généralement, les humains étaient trop chatouilleux pour ne pas protester quand un démon offre de faire couler son sang pour soigner. Allez au diable avec vos préjugés!

Codage by Lamire

_________________
♦️ I Speak ♦️ #9933ff ♦️
Prez♦️Rp?♦️Lien

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeu 24 Aoû - 1:01
Messages : 15
Date d'inscription : 26/07/2017
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
La douleur était bien moindre qu'elle ne l'avait imaginée, c'était même plutôt agréable en fait. Elle avait atterri sur une surface très agréable en effet, l'envie de dormir la pris immédiatement. Elle sentit l'inconnu lui attraper le poignet et la prendre par la taille pour la rattraper. En tant normal elle se serait sentie gênée, se serait enfuie en courant même mais son état ne le lui permettait pas. Loin de là. Son corps lui semblait extrêmement lourd mais elle se forçait à rester debout, c'était bien la seule chose qu'elle pouvait faire actuellement. L'inconnu la surplombait et on pouvait encore mieux s'en apercevoir lorsqu'il posa un genou à terre pour se mettre à son niveau. Il releva le visage de Erise d'une main lui arrachant un gémissement plaintif alors qu'elle plongeait ses yeux azurs emplis de fatigue dans ceux du jeune homme. Il souriait, elle le voyait mais elle ne réagit pas, la situation ne lui inspirait rien. Rien de plus que son mal être actuel qui la réduisait à être dans cet état. Il vint alors poser son front contre celui de notre protagoniste qui le sentait froid, un changement de température énorme entre son corps et celui du jeune homme qui la fit grimacer. Bientôt il prit la parole attirant quelques peu l'attention de Erise qui entendait comme un bruit de fond duquel elle parvint simplement à identifier les mots "l'infirmerie; t'aider; aller mieux". Elle rétorqua alors immédiatement de sa voix cristalline habituelle mais extrêmement faible, comme brisée.

- Pas l'infirmerie..


Elle avait tout d'une enfant qui demanderait plaintivement de ne pas aller chez le dentiste, un truc du genre. Elle le vit se mordre le poignet tandis que sa forme changeait radicalement. Cheveux, yeux, cornes, ailes, queue. C'était incroyable mais Erise n'était même pas étonnée, elle avait l'impression de rêver tant ça lui paraissait impossible. Elle voulu demander à haute voix à elle-même si ce n'était pas un rêve mais quelque chose d'improbable encore se passa. Les lèvres du garçon se déposèrent sur les siennes sans que notre jeune protagoniste ne comprenne, cette langue inconnue venant la forcer à avaler le liquide qu'elle reconnu bientôt comme étant du sang. Elle l'avala à contre coeur alors que son rythme cardiaque s'accélérait comme si elle reprenait vie, comme si elle reprenait conscience. Ses yeux reprenaient de leur éclats et ses forces semblaient peu à peu lui revenir, elle vint accrocher ses mains faiblement d'abord au haut du jeune homme avant de le tenir avec plus de vigueur tentant de le repousser. Dans le même temps elle recula brusquement son visage en détournant le regard alors que quelques gouttes de sang s'écoulaient de ses lèvres. Elle se retourna brièvement pour observer l'apparence du jeune homme avant de regarder de nouveau ailleurs, semblant plus que choquée. Sa respiration semblait saccadée, elle ôta immédiatement ses mains du vêtement du jeune homme avec gêne. Elle avait clairement été prise au dépourvue sur ce coup-là et elle perdait son calme et son sang-froid habituel. Le goût du sang dans sa bouche ne disparaissait pas, elle essuya cependant celui qui coulait sur ses lèvres du revers de sa main en grimaçant légèrement alors qu'elle se tourna finalement vers l'inconnu.

- Je suis désolée de t'avoir foncé dessus mais... Je veux dire, ce n'est pas une raison pour faire ça. C'est une punition parce que j'ai failli te frapper ?


Elle ne s'apercevait même pas que son état s'était drastiquement amélioré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeu 24 Aoû - 21:31
Messages : 29
Date d'inscription : 24/05/2017
Démon
Voir le profil de l'utilisateur






Dégringolade!


Ma blouse était foutue, j'avais aussi réussi à mettre du sang plein ma manche. La plaie n'allait hélas pas se refermée d'elle même, mais la régénération d'un démon était un peu plus correcte que celle d'un humain. Au moins d'ici une semaine je n'aurai presque plus qu'une vague cicatrice rose. Je me voyais mal l'expliquer à Fubu, et mon patron allait me gronder de ne pas pouvoir faire la plonge, mais tempi pour eux ! Je n'allais pas laisser une petite humaine évanouie sur le toit de l'université.

D'ailleurs, elle était drôlement loin, car alors que je lui disais ne pas avoir le temps de la conduire au seul endroit qui convenait, elle protesta. La pauvre, j'avais vraiment de la chance avec ma santé de démon, ça ne devait pas être évident. Enfin, j'avais beau penser, elle avala enfin le sang. Une grimace sur le visage alors qu'elle détournait le visage, je la laissais faire. La laissant libre de ses mouvent s, après tout je venais de lui voler un baiser. Ça aussi c'était une première pour moi ! Donner mon sang à un humain oui, mais de là à l'embrasser pour le faire, et sans avoir sa permission, ça c'était vraiment pas dans mes habitudes, mais à quoi bon en parler.

Ses yeux me dévisagèrent, étrangement je ne lui trouvais un air enfantin, alors qu'elle pouvait avoir mon age ou même être plus vieille. Pour un démon, il s'avérait que je n'étais qu'un gosse dans la catégorie des ages, je n'y pouvais rien. Au moins j'en savais long sur la nature même de ma race, Yukishiro, un démon d'un monde parallèle est second née de son espèce. Il avait tout simplement prit place dans mon corps quand je venais au monde, et, comment expliquer que cet «  intrus » m'a toujours en quelque sorte guidé par ses souvenirs que je ne croyais être que des rêves. Pauvre démon, appris de la première des siens, elle ne pouvait mourir, non pas qu'il n'avait pas essayé, mais de ce fait, il l'avait abandonné en mourant. Enfin…

Le regard de la jeune femme revient finalement vers moi. Je jetais un coup d’œil à ma montre avant de me lever. Sa question était certes intéressante, mais je n'avais pas le temps. J'allais être en retard en plus d'être blessé. Franchement cette journée n'allait pas se finir rapidement.

- Généralement on dit merci quand quelqu'un vient de nous soigner.
Sans vraiment attendre de réponse, je lui tendis la main, avec le poignet mordu, pour l'aider à se relever. Elle avait déjà une meilleur mine, mais je voulais être certain qu'elle tienne debout avant de partir. C'était la moindre des choses, car on abandonne pas un client en cours de route.
- Je suis un peu pressé, je ne voulais pas redescendre à l'infirmerie avant de partir à mon job. Ho, moi c'est Azanel Davelard, appel moi Aza.
Mon apparence de démon, bien que fort impressionnante par mes cheveux noirs et non blancs comme la moyenne. A défaut, sous ma forme humaine ils l'étaient, ne cherchez pas la logique. Mes cornes se tordaient sur mon crâne, me rendant plus grand, mais ailes même pliées me donnaient une allure plus imposante, pourtant j'étais si mince. Aussi je ne prenais pas la peine de reprendre ma forme humaine avec mon tatouage sur la pommette, je n'avais vraiment pas le temps.
Codage by Lamire

_________________
♦️ I Speak ♦️ #9933ff ♦️
Prez♦️Rp?♦️Lien

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Eterna :: Région Centrale :: L'académie d'Eterna :: Etablissement de l'Université :: Toit-